Ostéoporose : comment l’éviter après la ménopause ?

ostéoporose

L’ostéoporose arrive souvent sans crier gare après la ménopause. Cette maladie grave mais silencieuse provoque fractures et difficultés au quotidien. Heureusement, il est possible d’y échapper grâce à une bonne hygiène de vie.

Maladie des os

L’ostéoporose se caractérise par une perte osseuse importante et une fragilisation des os. Ce qui provoque, en cas de simples chutes, de sérieuses fractures du poignet, du col du fémur ou encore du bassin. Attention néanmoins à ne pas vous inquiéter inutilement en cas de légère perte osseuse. Ce phénomène est tout à fait normal et accompagne le vieillissement à partir de la quarantaine. Ainsi, on parle vraiment d’ostéoporose lorsqu’il est précoce ou s’accélère rapidement.

Malheureusement cette maladie est généralement diagnostiquée sur le tard car elle est silencieuse et souvent indolore jusqu’au moment de la fracture. D’ailleurs, seule une densimétrie osseuse, un examen de mesure des os, est capable de la détecter. Cependant, quelques signes peuvent vous alerter tels qu’une scoliose, une cyphose ou des douleurs dorsales récurrentes. De plus, une perte de taille supérieure à quatre centimètres indique la présence d’une fracture vertébrale ignorée.

L’ostéoporose touche aussi bien les hommes que les femmes mais elle reste plus fréquente chez ces dernières. D’autant plus après la ménopause. En effet, elle concerne une femme sur trois entre quarante et soixante-cinq ans.

Entre hormones et hygiène de vie

L’ostéoporose serait-elle donc une maladie sexiste ? Non pas vraiment. Elle se déclenche la plupart temps après la ménopause, parce qu’elle est favorisée par des changements hormonaux. Ainsi, c’est la chute des oestrogènes qui accélère la perte osseuse. De même, une puberté tardive entame le capital osseux et expose à des risques plus importants d’ostéoporose.

Les hormones ne sont pas les seules en cause. Effectivement, un faible apport en calcium, en vitamine D et l’absence d’exercice physique malmène la densité osseuse. Il est donc nécessaire de faire attention à son hygiène de vie et à son IMC qui ne doit pas être trop bas. Sans compter que la consommation excessive d’alcool et de tabac aggrave le phénomène.

En outre, des antécédents familiaux et la prise de médicaments tels que des corticoïdes, de l’héparine ou des hormones thyroïdiennes peuvent être la cause de l’ostéoporose. Même chose pour les maladies endocriniennes, digestives et les rhumatismes.

Mieux vaut prévenir que guérir

Malheureusement, l’ostéoporose ne se guérit pas car il est impossible de régénérer la densité osseuse d’une personne. Ainsi, les seuls traitements proposés vise à ralentir le processus et à éviter les fractures. Si vous êtes dans ce cas, votre médecin traitant pourra vous prescrire des médicaments anti-ostéoporotiques et/ou un THS, un traitement hormonal substitutif.

C’est pourquoi, il vaut mieux mettre toutes les chances de son côté et adopter une bonne hygiène de vie, et ce dès le plus jeune âge. Cela commence par une alimentation équilibrée et riche en calcium et en vitamine D. Pensez à manger régulièrement des laitages et à boire de l’eau minérale calcique. Vous êtes intolérant.e au lactose ? Pas de problème ! On retrouve du calcium dans les fruits secs, les oléagineux ou les choux. Pour la vitamine D, à défaut de soleil, tournez-vous vers les poissons gras et les compléments alimentaires. De plus, une activité physique régulière est un excellent moyen d’entretenir sa masse musculaire et osseuse. Vous pouvez pratiquer au choix, de la marche, de la danse, du yoga ou encore du tennis. Évidemment, limitez votre consommation d’alcool, de tabac et de café qui ruine non seulement votre densité osseuse mais aussi votre peau.

Pour finir à partir de quarante-cinq ans ou cinquante ans, soyez à l’écoute de votre corps et n’attendez pas pour consulter en cas de douleurs. D’ailleurs, vous pouvez tout à fait demander un examen de contrôle à votre médecin traitant.

Photo ©Ron Lach

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi