Aller plus loin et masser ses seins

masser ses seins, poitrine

Même si les tétons sont encore interdits sur Instagram, et les seins dissimulés, s’en occuper est un geste essentiel. Un rituel peu transmis, pourtant se masser les seins procure de nombreux bienfaits physiques et énergétiques.

Pourquoi masser ses boobs ?

Gros, petits, en poire, sacro-saint sont les seins et les toucher, caresser, masser est plutôt l’activité de “l’autre”. Prendre du temps pour soi n’est pas toujours facile, mais masser sa poitrine peut être un vrai rituel de bien-être et d’acceptation. Tout d’abord, on va apprendre à mieux connaître ces deux organes, leur texture, leur poids et leurs formes. En les connaissant bien, vous serez à même de déceler une différence, une grosseur ou une tension. Même s’il ne s’agit pas d’un dépistage de cancer, toucher sa poitrine reste une bonne solution pour détecter une anomalie et vous alerter.

Masser sa poitrine est ensuite un excellent moyen pour drainer la lymphe. En effet, le port du soutien-gorge va compresser les tissus et empêcher une bonne circulation lymphatique. Si vous êtes une adepte du no-bra ou slow bra, les bénéfices de l’auto-massage n’en seront que renforcés.

Cerise sur le gâteau, stimuler vos boobies les galbera au mieux, et sera un coup de pouce contre la gravité. N’espérez pas gagner trois tailles de bonnet, les seins ne pousseront pas grâce au massage. Mais les chouchouter sera un atout contre leur vieillissement et pour une meilleure tonicité.

En lien avec les temps féminins

Si masser ses glandes mammaires améliore la circulation, cela permet également d’atténuer les douleurs dues au cycle menstruel. En prévention, régulièrement voir quotidiennement, masser vos seins vous aidera à les décongestionner en période prémenstruelle et menstruelle. Sans preuve scientifique, masser les glandes mammaires aurait un rôle dans la régulation du cycle. En effet, les seins et les ovaires étant liés au niveau des énergies, activer celle de l’un aurait une influence sur l’autre.

Durant la grossesse et l’allaitement, les seins sont en première ligne. Masser son buste lorsque l’on allaite et tout à fait indiqué et même recommandé. En plus des bénéfices déjà cités, il va également faciliter le drainage du lait et soulager les douleurs. 

À vos seins !

En rond : posez vos doigts au milieu des seins pour remonter vers le haut, puis effleurez délicatement vers l’extérieur des seins pour revenir au centre. Vous pouvez effectuer ces rotations une dizaine de fois, puis dans l’autre sens. Partez du haut de la poitrine, plongez et ramenez vos mains sur les côtés tout en douceur. 

En vague : une main au milieu de la poitrine, glissez sur la peau du sein opposé à la main choisie jusqu’à l’aisselle (bras en l’air) en finissant par quelques petits ronds. Répétez plusieurs fois, ainsi que l’autre sein de la main inverse.

En huit : dessinez le signe infini ou un huit à l’horizontal avec la paume, en suivant le galbe de vos seins. Pour tous ces mouvements, restez à l’écoute et essayez de les réaliser en conscience pour activer les énergies, libérer les émotions et renouer avec votre féminité.

En pression : les deux mains sur un sein, appuyez en le faisant remonter vers le haut puis relâchez. Cet exercice est idéal pour les seins douloureux avant ou pendant les règles.

Nul besoin de préciser que ces gestes se pratiquent sur peau nue, avec une crème pour le côté hydratant ou l’huile de votre choix pour favoriser détente et fluidité. L’huile de calendula ou d’amande douce sont tout à fait indiquées pour apporter souplesse et hydratation à la peau. 

Photo ©Andrea Piacquadio

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi