5 huiles essentielles pour soigner les maux féminins

huiles essentielles femmes

Cystites, bouffées de chaleurs ou SPM, parfois le quotidien des femmes n’est pas tout rose. Heureusement, il existe de nombreux remèdes naturels pour soulager ces maux. C’est le cas de certaines huiles essentielles qui favorisent le bien-être féminin.

Fin du SPM Blues

Tous les mois c’est la même rengaine, le syndrome pré-menstruel annonce l’arrivée imminente de nos règles. La plupart des femmes souffrent alors de crampes, de maux de tête ou encore d’une grande fatigue générale. Afin de lutter contre ces désagréments, rien de mieux que l’huile essentielle de sauge sclarée. En effet, grâce à ses propriétés antispasmodiques, elle soulage les ballonnements et les maux de ventre. De plus, son action tonique redonne vitalité et joie de vivre. Par ailleurs, la sauge sclarée est œstrogène-like, c’est-à-dire qu’elle agit sur le corps de la même manière que les oestrogènes. Ainsi, cette huile essentielle aide non seulement à réguler le cycle menstruel mais aussi à réduire les bouffées de chaleur.

Pour profiter des bienfaits de la sauge sclarée, trois options s’offrent à vous. Vous pouvez opter pour une prise orale en diluant l’huile dans du miel, un sucre ou une boisson chaude. Si vous aimez prendre des bains, vous pouvez également en mettre quelques gouttes dans l’eau. Sinon, vous pouvez l’associer avec une huile végétale et vous masser le bas-ventre. Très efficace, cette huile essentielle est cependant interdite aux femmes souffrant d’un cancer hormonodépendant.

Une vessie au top

La cystiste est une affection courante chez les femmes puisqu’elle touche 50% de la population féminine. Si le jus de cranberry est utile en cas d’infection urinaire, l’huile essentielle de genévrier l’est tout autant. Effectivement, son action diurétique facilitera l’élimination des bactéries responsables de la cystite. De plus, ses propriétés antalgiques apaiseront les douleurs lors de la miction.

Obtenue par distillation des baies de genévrier, cette huile peut être utilisée de deux manières. Soit par voie orale, via un comprimé neutre ou une boisson chaude. Soit par application cutanée, avec une huile végétale, au niveau du bas-ventre et des reins par le biais d’un massage. Idéale pour stimuler la purification rénale, l’huile essentielle de genévrier est proscrite en cas d’insuffisance rénale ou de cancer hormonodépendant.

Poitrine légère et galbée

Que ce soit avant, pendant ou après les règles, les seins sont souvent gonflés et douloureux. Si c’est votre cas, il est temps d’utiliser l’huile essentielle de laurier noble. En effet, anti-inflammatoire, elle décongestionne la poitrine. De plus, son action antalgique soulage rapidement les douleurs mammaires.

Si elle est mélangée à une huile végétale, vous pouvez utiliser l’huile essentielle de laurier noble directement sur votre poitrine. Ainsi un massage régulier des seins atténuera vos tensions mammaires et stimulera votre circulation lymphatique.

Des règles sans douleurs

Pour de nombreuses femmes, les menstruations sont synonymes de maux de ventre et de dos. C’est pourquoi, l’huile essentielle de menthe poivrée est très utile pendant les règles. Antalgique et anti-inflammatoire, elle apaise les douleurs menstruelles. Par ailleurs, grâce à sa propriété antispasmodique, elle limite fortement les contractions de l’utérus.

L’huile essentielle de menthe poivrée est efficace oralement et localement. Vous pouvez en mettre une goutte sur du pain ou dans une boisson chaude. Si vous n’aimez pas le goût, vous pouvez également l’utiliser comme huile de massage, à condition de la diluer dans de l’huile végétale. En cas de migraines, appliquez-la directement sur vos tempes ou sur votre bas-ventre en cas de crampes. Très efficace, cette huile essentielle est cependant interdite aux femmes souffrant d’un cancer hormonodépendant ou d’hypertension.

Adieu aux mycoses vaginales

Véritable amie des peaux acnéiques, l’huile essentielle de tea tree soigne également les mycoses vaginales. Ainsi, ses propriétés anti-bactériennes et antifongiques stoppent la prolifération de champignons. Elle permet donc de retrouver naturellement un équilibre de la flore vaginale. De plus, grâce à son action anti-inflammatoire, elle soulage les sensations désagréables de brûlures.

Si certains sites recommandent une utilisation locale, nous vous le déconseillons vivement si vous n’avez pas d’avis médical. En effet, les muqueuses vaginales sont fragiles et souvent sujettes aux irritations. Néanmoins, en cas de mycoses, vous pouvez faire une cure de sept jours d’huile essentielle de tea tree en la diluant sur un comprimé neutre ou sur du pain.

Tout comme les huiles végétales, les huiles essentielles sont d’excellents remèdes naturels. Cependant, leur utilisation comporte parfois plusieurs contre-indications. C’est le cas pour les femmes enceintes, allaitantes ou sous traitement médicamenteux lourd. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre sage-femme ou de votre médecin traitant.

Photo ©Doterra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi