Sexe sans pénétration: à vous de jouer !

sexe sans pénétration

Pénétrer ou être pénétré.e, on a vite fait le tour de la question. Parce que la sexualité est un véritable terrain de jeu, il est peut-être temps de l’explorer. Baisers, caresses et frottements…laissez-vous emporter par le plaisir !

Casser les codes

Que ce soit dans la littérature érotique ou dans les films pornographiques, le schéma est toujours le même. Un baiser, une ou deux caresses, et hop on passe à l’action. Le décor et les protagonistes peuvent changer mais la pénétration, elle, est omniprésente. C’est le Saint Graal de la sexualité hétéronormée ou phallocentrée. Aujourd’hui, on commence à dissocier sexualité et reproduction. Pourtant, on réduit encore le rapport sexuel à la pénétration et à l’éjaculation. Ce qui se passe avant, les préliminaires, n’est qu’une préparation au plat de résistance. D’ailleurs, il n’est pas rare de vouloir s’en passer et c’est bien dommage.

En effet, le plaisir n’est pas tant dans la pénétration que dans la stimulation de nos zones érogènes. Une caresse ou un coup de langue habile sur le clitoris peut parfois mener à l’orgasme plus facilement qu’une pénétration active de dix minutes. De plus, se concentrer sur l’acte pénétratif nous fait bien souvent oublier le reste du corps. Les fesses, le cou ou les oreilles peuvent également être sources de plaisir. Enfin, si la masturbation ou le sexe oral nous aident à libérer des endorphines, les hormones du bien-être, pourquoi ne seraient-ils pas au coeur de l’acte sexuel ?

Se réinventer sans cesse

La sexualité centrée sur la pénétration a tendance à nous enfermer dans un routine faite d’automatismes. Souvent, elle vient brider notre libido et notre créativité. En revanche, faire l’amour sans pénétration est une façon de pimenter sa vie sexuelle. On prend le temps d’explorer le corps de l’autre. On fait monter le désir et le plaisir en oubliant tout sentiment d’urgence. De plus, cela permet de renforcer la complicité et l’équilibre d’un couple. En mettant de côté la pénétration, on s’occupe autant de son plaisir que de celui de l’autre.

En outre, le sexe sans pénétration s’adapte à toutes les situations. Parfois, la fatigue prend le pas sur l’envie. L’idée de passer par plusieurs étapes nous décourage par avance. Or, l’intérêt de désacraliser la pénétration, c’est bien de pouvoir tout chambouler. A nous de trouver une façon de nous faire du bien qui convienne à l’instant présent.

Apprendre à jouer

Repenser sa sexualité n’est pas facile au début. En effet, il faut savoir par où commencer avant de pouvoir prendre son pied. Pour vous aider, voici quelques indices qui pourraient vous conduire sur la piste du sexe sans pénétration.

À plusieurs mains. Nu.e.s ou en sous-vêtements, vous pouvez parcourir le corps de votre partenaire à l’aide de vos mains et vous attarder sur la zone érogène de votre choix. Mais vous pouvez également, les yeux dans les yeux, vous auto-caresser jusqu’à l’orgasme.

Ça t’étonne ! Très souvent survolés, les tétons sont pourtant une zone érogène féminine et masculine. Prenez le temps de les titiller, de les mordiller ou de les lécher. Frissons garantis.

À bouche que veux-tu. Le sexe oral n’est pas forcément qu’une mise en bouche. C’est aussi un accès garanti à la jouissance. Vous pouvez embrasser, lécher le sexe de votre partenaire tout en accompagnant vos gestes d’une caresse de la main.

Maintenant, c’est à vous de fixer les règles du jeu !

Photo ©Daria Shevtsova

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi