Retour d’expérience : j’ai testé la culotte menstruelle

culotte menstruelle

Véritable révolution aux pays des règles, la culotte menstruelle séduit de plus en plus. Moins de déchets, respect de la flore vaginale et confort, elle a tout pour plaire. C’est pourquoi j’ai eu envie de tenter l’aventure !

Une innovation féminine

Entre la peur du choc toxique et la prise de conscience écologique, les protections périodiques classiques ont la vie dure. Les femmes les délaissent pour se tourner vers des alternatives plus saines pour le corps et l’environnement. Créé en 2014 par la marque américaine Thinx, la culotte menstruelle fait partie de ces nouvelles solutions. En effet, loin du modèle en coton classique, elle est composée d’un triple alliage de tissus capable d’absorber le sang menstruel. Avec à la clé, douze heure de protection. Une fois utilisée, direction la machine à laver pour une réutilisation pouvant aller jusqu’à trois ans. Question écologie, il n’y a pas débat.

Aujourd’hui la culotte menstruelle est vendue par de nombreuses marques et se décline sous toutes les formes : shorty, tanga ou option dentelle. Difficile donc de ne pas se laisser tenter par l’expérience.

Une suite logique

Pour ma part, j’ai découvert la culotte menstruelle il y a quelques années. Du moins, j’en ai entendu parler. Parce que même si je trouvais le concept génial, je n’avais jamais passé le cap de l’achat. Néanmoins au fil du temps, ma conscience écologique a pris de l’ampleur et ma salle de bain s’est vidée progressivement. Les lingettes lavables ont remplacé les cotons démaquillants et l’oriculi, les cotons-tiges. Alors pourquoi ne pas jeter une bonne fois pour toutes les serviettes hygiéniques classiques ?

Par ailleurs, ma zone intime est plutôt sensible. Pour mon plus grand bonheur malheur, les mycoses semblent être mes meilleures amies. Autant vous dire que le plastique et le parfum des serviettes n’arrangeaient pas mes affaires. De plus, la cup, comme le tampon, ne me plaisait pas car je ne suis pas à l’aise à l’idée de garder un corps étranger dans mon vagin pendant plusieurs heures.

Quelques mois de réflexion et un code promo plus tard, me voilà propriétaire de trois culottes menstruelles pour flux abondant. C’est parti pour la phase de test.

L’essayer c’est l’adopter

On m’avait prévenue et pourtant je n’étais pas prête. Le matin où j’enfile ma première culotte menstruelle, je suis impressionnée par son confort et sa légèreté. Oui elle est plus épaisse qu’un sous-vêtement normal mais rien à voir avec une couche ! Et surtout je n’ai pas cette impression de fesses collées ou d’être accompagnée en permanence par un bruit de froissement.

Ma journée suit son cours et je suis agréablement surprise lors de mes passages aux toilettes. Le tissu sèche vite et il n’y a pas de mauvaises odeurs. Au bout de douze heures, toujours pas de fuite mais je sens bien que la culotte doit être changée. La capacité maximum d’absorption est presque atteinte car j’ai une sensation d’humidité constante. À noter que mon flux est plutôt normal voir abondant les deux premiers jours.

Comme conseillé, je rince la culotte à l’eau froide avant de la passer en machine. Pour cette étape, inutile d’être Xéna la guerrière. L’eau est un peu rouge et une légère odeur de sang oxydée se dégage mais rien de bien méchant. L’autre bonne nouvelle c’est qu’après trois passages en machine, la culotte est toujours impeccable. À voir maintenant si elle tient trois ans.

Au vu de mon expérience, on pourrait penser que je suis totalement conquise. Pourtant il y a un mais. Le prix ! Car cette petite merveille n’est pas forcément accessible à toutes les bourses. Entre quinze à cinquante euros l’unité, elle reste relativement chère. Surtout lorsqu’on pense que dix culottes seraient nécessaires pour cinq jours de menstruations. Mon conseil : avant d’ouvrir un plan d’épargne culotte, pensez à alterner ce type de protection avec d’autres alternatives telles que la serviette lavable ou la cup.

Bon à savoir : chaque femme a un ressenti et un flux différent. Quelques tests seront sans doute nécessaire pour trouver la culotte qui vous convient en termes de confort et d’absorption.

Photo © Karolina Grabowska

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi