Éjaculation féminine: toutes des femmes fontaines ?

éjaculation féminine

Si l’éjaculation féminine ou le squirting est une catégorie sur les sites pornographiques, qu’en est-il dans la vraie vie ? Les femmes fontaines existent-elles vraiment ? Quel est ce liquide et d’où vient-il ? Bref, voici un petit point sur l’éjaculation féminine.

Mystérieux fluide

Il est temps de rétablir la vérité, l’éjaculation n’est pas uniquement masculine, elle est aussi féminine. Certes, elle n’est pas liée à la procréation mais elle se traduit également par l’émission d’un fluide. En effet, lors d’une stimulation sexuelle ou un rapport, un liquide translucide et inodore est expulsé de l’urètre. Au même titre que le sperme, il s’agit d’un fluide sexuel qui n’a rien à voir avec l’urine. Les femmes fontaines ne souffrent pas d’incontinences urinaires et ne possèdent pas non plus de testicules internes ! Mais alors d’où vient cet éjaculat ?

Ce liquide est tout simplement produit par les glandes de Skene situées entre le vagin et l’urètre. Bien que similaires à la prostate masculine, celles-ci sont plus petites et diffuses, ce qui explique un éjaculat moins important que chez les hommes. De plus, ce fluide est également constitué d’urée, de créatine et d’acide urique. Ce qui n’a rien d’étonnant vu qu’il est issu de la vessie.

Très complexe, l’éjaculation féminine est restée un mystère jusqu’en 2014. Date à laquelle les chercheurs français Samuel Salama et Pierre Desvaux ont réussi à identifier clairement ce liquide. Le retard de la recherche scientifique dans ce domaine s’explique d’une part, par le tabou de la sexualité féminine et d’autre part, par la difficulté à distinguer ce fluide des autres sécrétions vaginales. Notamment de la cyprine sécrétée par les glandes de Bartholin, située dans la vulve.

Un club privé ?

En outre, si l’éjaculation féminine est aussi mystérieuse c’est parce que l’on pense, à tort, qu’elle est réservée à un nombre restreint de femmes. Or, en réalité, il n’y a aucune différence anatomique entre les femmes fontaines et les autres. Tout est question de stimulation, de plaisir et de lâcher-prise. D’ailleurs si seulement 39% des femmes ressentent une envie d’éjaculer, 75% d’entre elles expulsent un liquide au moment de l’orgasme.

En fait, il est tout à fait possible que certaines femmes éjaculent sans s’en rendre compte. Tout simplement parce que la production de ce liquide varie d’une femme à l’autre, de quelques gouttes à un jet de 50ml. De plus, l’éjaculation féminine est fluctuante et non systématique. Ainsi, quelques femmes y arrivent à tous les coups, d’autres en fonction du partenaire et certaines uniquement grâce à la masturbation. Finalement, c’est un peu comme l’orgasme, on ne l’atteint pas à chaque fois.

3,2,1…Squirtez !

Vous l’aurez compris on ne naît pas femme fontaine, on le devient. Une exploration approfondie de son intimité et de sa sexualité est souvent nécessaire à l’éjaculation féminine.

Dans un premier temps, les curieuses et les indécises pourront se familiariser avec ce fluide via une technique particulière de masturbation. Pour cela, il suffit de former un crochet avec son index et son majeur pour venir stimuler la partie interne du pubis. Si cela vous donne envie d’uriner alors que votre vessie est vide, c’est que vous êtes prêtes à squirter.

Ensuite, si vous souhaitez tenter cette expérience lors d’un rapport sexuel, soyez patiente. En effet, l’éjaculation féminine se produit généralement lors d’un orgasme intense. Il ne faut pas hésiter à stimuler le clitoris de diverses manières, externe ou interne, via une pénétration vaginale, anale ou les deux.

Enfin, pas d’éjaculation féminine sans détente et confiance absolue. Vous devez lâcher-prise et vous concentrer uniquement sur l’instant présent. Laissez-vous envahir par le plaisir et vos émotions. Imaginez votre jouissance comme une immense vague qui vous inonde et se déverse à travers votre intimité.

Photo ©Flora Westbrook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi