Comment déclencher ses règles ?

déclencher ses règles

Trente-deux jours plus tard, Dame Nature se fait attendre. Vos menstruations devraient déjà être là, vos seins et votre bas-ventre sont douloureux et pourtant pas de sang à l’horizon. Stress, variations hormonales ou fatigue, il existe plein de facteurs qui expliquent un retard de menstrues. Parce que parfois on aimerait pouvoir contrôler leur arrivée, on cherche des astuces et recettes de grand-mère. Mais peut-on vraiment déclencher ses règles ?

Les règles, une partie du cycle menstruel

Avant de vouloir déclencher ses règles à tout prix, il est important d’expliquer ce qu’elles sont. Les menstruations se caractérisent par un écoulement de sang, de sécrétions et de fragments de l’endomètre par le vagin pendant une durée de trois à sept jours. Cette évacuation se produit lorsqu’à la suite d’une absence de fécondation, l’endomètre, la paroi de l’utérus, se dégrade et se détache. Ainsi les règles font partie d’un grand ensemble qu’on appelle le cycle menstruel. Elles ne peuvent exister indépendamment de celui-ci.

En effet, le cycle menstruel débute avec la phase folliculaire où le corps sécrète des oestrogènes en grande quantité pour préparer l’ovulation. Une fois l’ovule libérée, la phase lutéale commence. Elle se caractérise par une production massive de progestérone pour préparer l’implantation et le développement éventuel d’un embryon. S’il n’y a pas fécondation, le cycle menstruel redémarre avec l’arrivée des règles.

Pourquoi j’ai du retard ?

Un retard de menstruations peut avoir d’autres causes qu’une grossesse en cours. Pour commencer le corps n’est pas une machine. Chaque cycle est différent et peut durer à un moment 29 jours puis 32 jours le mois suivant. Sans que cela soit un problème. Ce rythme particulier du corps est à prendre en compte lorsqu’on cherche à déclencher ses règles naturellement.

Ensuite le stress joue un grand rôle sur la production des hormones et le cycle menstruel. Les périodes de tensions peuvent retarder de plusieurs jours l’arrivée des menstruations. D’ailleurs sur le long terme l’anxiété peut pousser le corps à mettre l’ovulation en pause pour se protéger. Même chose en cas de troubles alimentaires ou de sport intensif. C’est pourquoi de nombreuses sportives de haut niveau n’ont pas leurs règles pendant plusieurs années.

Un changement de vie et de rythme, tel qu’un déménagement ou un voyage à l’étranger, a aussi un impact sur le cycle menstruel. Notamment parce que le décalage horaire influence la sécrétion de mélatonine, l’hormone du sommeil, et donc le fonctionnement du corps en général.

Enfin la périménopause, le syndrome des ovaires polykystiques ou une hyperthyroïdie peuvent être à l’origine d’une irrégularité du cycle et d’un retard de règles.

Déclencher ses règles : mode d’emploi

Cas d’aménorrhée mise à part, les menstruations finissent généralement par arriver. Mais cette attente est parfois source de stress (bonjour le cercle vicieux), de charge mentale ( dois-je prévoir une protection au cas où ?) et de contrariété. Sans oublier l’inconfort et les douleurs quand le SPM dure trop longtemps. Alors quelles sont les solutions pour déclencher ses règles ?

Miser sur les plantes

La phytothérapie est d’une aide précieuse pour déclencher ses règles naturellement. Effectivement, il existe des plantes hormones-likes, qui rééquilibrent le système hormonal et régularisent le cycle. Ainsi que des plantes emménagogues qui vont faciliter l’arrivée des menstruations. C’est le cas pour la sauge, les feuilles de framboisier, l’estragon, le gattilier ou l’achillée millefeuille. Ces plantes peuvent être non seulement consommées en tisane mais également sous la forme de gélules ou de teinture-mère. Elles sont aussi très efficaces pour apaiser les douleurs menstruelles et les variations émotionnelles.

Changer son alimentation

Côté cuisine, il est conseillé de manger plus d’aliments riches en vitamine C pour déclencher ses règles. Notamment parce que celle-ci agit sur la production des oestrogènes et les contractions utérines. Au menu ananas, citron, cassis, persil, brocoli ou chou frisé. Les épices comme la cannelle, le gingembre ou le curcuma sont aussi de bons alliés. Surtout si elles agrémentent une boisson anti-fatigue. Pas fan de ces ingrédients ? Pas de soucis, il est tout à fait possible d’avoir recours aux compléments alimentaires.

Bain chaud et massage

Prendre un long bain chaud fait partie des astuces les plus simples pour déclencher ses règles. Non seulement on prend soin de soi et on relâche la pression, mais en plus on détend les tissus utérins. Pour plus d’efficacité, on peut prolonger ce moment de détente avec un massage du bas-ventre à l’aide d’huile essentielle de sauge sclarée, oestrogènes-likes, et d’huile de ricin, capable de stimuler la circulation sanguine.

Apaiser le stress

Puisque le stress influence négativement le cycle menstruel, il est important de le réguler. La méditation est un excellent moyen de lâcher-prise et de se reconnecter à son corps et ses émotions. Sinon pour les plus sportives, le yoga est aussi un bon moyen de favoriser la vitalité, l’énergie physique et la détente psychologique. Bon à savoir : le yoga hormonal, qui repose sur une technique de respiration intense, est particulièrement efficace en cas de dérèglements hormonaux.

Le pouvoir de la lithothérapie

Côté spiritualité, la lithothérapie peut aussi être envisagée pour déclencher ses règles. Ici, il s’agit de se tourner vers des pierres de soin en lien avec le chakra sacré ou dont l’énergie vibratoire est capable d’influencer le cycle menstruel. La pierre de lune, la jaspe rouge ou la cornaline par exemple. Pourquoi ne pas utiliser un kit de pierres pour rééquilibre le système hormonal mais aussi les émotions ? De plus, selon la médecine traditionnelle chinoise, l’œuf de yoni contribue également à la régularisation du cycle menstruel et à la reconnexion à son intimité.

Le cas de la pilule

Bien souvent lorsqu’on parle de déclencher ses règles, on évoque la pilule contraceptive. S’il est vrai qu’enchaîner deux plaquettes permet de “sauter” cette période du mois et qu’au contraire, l’arrêter avant la fin, d’accélérer son arrivée. Il ne s’agit pas de menstruations mais de saignements de privation. En effet sous pilule le cycle menstruel est mis en pause puisque cette dernière fait croire au corps qu’une grossesse est en cours. À noter que la semaine d’arrêt ne sert à rien et n’a été mise en place que pour “imiter” le cycle menstruel.

Respecter son rythme naturel

Aucune solution pour déclencher ses règles citée ci-dessus n’a fonctionné ? La déception est compréhensible, néanmoins est-ce dramatique pour autant ? Le corps, et par extension le cycle menstruel, n’est pas une machine que l’on peut contrôler en permanence. L’accepter favorise le lâcher-prise et le bien-être. On a tendance à ne voir que le côté négatif des menstruations, pourtant elles font partie d’un ensemble source de vie et de création. Et si au lieu de remuer ciel et terre pour accélérer un processus qui prend du temps, on apprenait à écouter et à suivre son rythme biologique ?

Photo ©Shvets Production

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi