Bien choisir son œuf de yoni

choisir son oeuf de yoni

En jade ou quartz rose, l’œuf de yoni promet à la fois plaisir et moment pour soi. Sa pratique fait de plus en plus d’adeptes car elle offre de nombreux bienfaits. Parce que cet objet en pierre s’insère dans le vagin, il ne doit pas être acheté sur un coup de tête. Alors comment bien choisir son œuf de yoni ?

Un œuf très particulier

De quoi parle-t-on ? D’un petit œuf en pierre que l’on insère dans le vagin, appelé “yoni ” en sanskrit. Sa forme spécifique épouse parfaitement les parois vaginales et peut rester en place plusieurs heures. Un peu comme les boules de geisha. À la différence que la pratique de l’œuf de yoni procure de multiples bienfaits. Tonification du périnée, augmentation du plaisir, sensualité, amour de soi et (re)connexion à son intimité. Au-delà de l’aspect maintien des organes et sexualité, il est aussi question des vertus de la lithothérapie.

Ainsi, la pratique de l’œuf de yoni s’adresse à de nombreuses femmes. Que ce soit celles qui souhaitent explorer leur corps et pimenter leur vie sexuelle. Celles qui veulent muscler ou rééduquer leur périnée après une grossesse ou à l’arrivée de la ménopause. Sans oublier les femmes qui désirent bénéficier de l’énergie vibratoire des pierres et se connecter à leur féminin sacré.

Choisir son œuf de yoni prend du temps car cette décision implique de prendre en compte plusieurs paramètres tels que ses besoins, ses attentes mais aussi les caractéristiques de son anatomie.

Percé ou non ?

Première question que l’on doit se poser avant de choisir son œuf de yoni : percé ou non ? Effectivement, les deux options sont possibles. Dans le premier cas, le trou permet d’accrocher un fil, en coton ou en fil dentaire neutre, qui facilite l’expulsion de l’œuf après son utilisation. Une option idéale pour les débutantes ou les femmes anxieuses à l’idée que l’objet reste coincé.

La seconde version s’adresse donc plutôt aux adeptes de la pratique ou à celles qui ont une confiance totale en leur corps et savent que l’œuf de yoni sortira de lui-même le moment venu. Si certaines personnes la trouvent plus facile à nettoyer, dans les faits, l’option fil ne complexifie par l’entretien.

L’importance de la pierre

Autre point essentiel : le choix de la pierre de soin. En effet, avant de choisir son œuf de yoni, il convient de réfléchir aux bienfaits recherchés. As-t-on besoin de plus de douceur au quotidien ou à l’inverse de plus d’audace ? As-t-on une affinité avec un cristal en particulier ? Ou alors, est-ce que l’on a envie de prendre une pierre en rapport avec son signe astrologique ? Tout est possible. D’autant plus qu’aujourd’hui la plupart des sites et magasins proposent une large gamme d’œuf de yoni.

Pour vous aider à y voir plus clair, voici quelques pierres de soin et leurs vertus :

  • Quartz rose : douceur, amour et confiance en soi.
  • Cornaline : joie de vivre, vitalité et créativité.
  • Oeil de tigre : audace, courage et sérénité.
  • Aventurine verte : apaisement, introspection et liberté d’esprit.
  • Améthyste : concentration, plénitude et sagesse.

Bon à savoir : rien ne vous empêche de commencer la pratique avec une pierre en particulier et d’en changer par la suite. Ou d’en utiliser plusieurs à des moments différents de votre cycle et/ou votre vie.

Petit, moyen ou grand ?

Après l’option percé ou non et la pierre, il est temps de passer à la taille. Il en existe trois : petite, moyenne ou grande. Loin d’être anodin ce choix influence directement l’utilisation de votre œuf. Effectivement une erreur dans la taille implique soit l’impossibilité de l’insérer soit un mauvais usage qui risque de provoquer gène et blessure.

La petite taille convient donc aux adeptes de la pratique qui n’en sont pas à leur premier œuf de yoni. Ainsi qu’aux femmes très actives sexuellement ou sportives car elles ont un périnée généralement plus tonique. Elles n’auront pas de difficulté à garder l’œuf en elles. À noter que ce format peut être adapté aux personnes souffrant de vaginisme.

La taille moyenne, quant à elle, s’adresse aux débutantes de la pratique qui auront un peu de mal à visualiser et à contracter leur périnée au début. Mais aussi aux femmes qui n’ont pas eu d’enfant ou ne sont pas encore ménopausées.

Pour finir le grand format est parfait pour les débutantes qui ont déjà eu des enfants et/ou sont ménopausées. Notamment en cas de rééducation du périnée.

Mode d’emploi

Enfin pour bien choisir son œuf de yoni, il faut savoir si l’on souhaite être accompagnée dans la découverte de la pratique ou partir seule à l’aventure. Si les adeptes peuvent s’en passer, il est conseillé d’acheter son œuf dans un kit complet avec un livret explicatif. Notamment pour éviter toute précipitation ou maladresse lors de la première insertion. Mais aussi afin d’apprivoiser petit à petit la technique et de ritualiser son utilisation.

Photo © Cottonbro

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi