Se masser avec les huiles essentielles : mode d’emploi

se masser avec les huiles essentielles

Stress, acné ou encore douleurs menstruelles, l’aromathérapie est régulièrement utilisée pour apaiser les maux du quotidien. Si la diffusion est efficace contre l’anxiété, elle l’est beaucoup moins contre les affections corporelles. L’application cutanée étant alors bien plus utile. Alors comment se masser avec les huiles essentielles ?

Une pratique aux nombreuses vertus

Une huile essentielle est un extrait liquide obtenu par la distillation des composés aromatiques d’une plante médicinale. C’est-à-dire un végétal qui possède des propriétés thérapeutiques. Ainsi, les huiles essentielles (HE) peuvent être anti-inflammatoires, cicatrisantes, anti-spasmodiques, fébrifuges, antalgiques ou encore antiseptiques. C’est pourquoi l’aromathérapie les utilisent pour soigner différents maux du corps et de l’esprit.

Mais pas de n’importe quelle façon puisqu’il existe quatre modes d’utilisation : la diffusion, l’inhalation, la voie orale et la voie cutanée. La première, la plus simple, consiste à mettre quelques gouttes d’huiles essentielles dans un diffuseur pour qu’elles se dispersent dans la pièce. La seconde à en mettre sur un mouchoir ou à ouvrir le flacon afin d’en inspirer un instant. La troisième, quant à elle, se caractérise par la prise orale d’HE sous la forme de gélules ou de gouttes sur un morceau de sucre ou de pain. Et enfin la dernière se traduit par l’utilisation d’HE dans un bain ou par une application à l’aide d’un massage.

Et c’est cette dernière méthode qui nous intéresse. Pourquoi ? Parce que se masser avec les huiles essentielles est un bon moyen de profiter de leurs bienfaits rapidement et sans trop d’effets indésirables. En effet, ces dernières traversent facilement l’épiderme et se propagent dans tous le corps via le réseau capillaire. Sans passer par le foie, contrairement à une prise orale. De plus, cela permet de cibler précisément le problème et la zone concernée. En cas de rhume ou de bronches encombrées, par exemple, un massage du plexus solaire à l’aide d’une HE adaptée facilitera tout de suite la respiration. Sans oublier que le fait de masser apaise et procure un certain sentiment de bien-être.

Les précautions d’usage

Contres-indications générales mises à part (allergies, traitements médicamenteux, enfant de moins de trois ans etc…), se masser avec les huiles essentielles nécessite quelques précautions. Ainsi il est important de les diluer dans de l’huile végétale avant tout application. Effectivement, les HE ont tendance à être allergisantes et provoquer des irritations ou des brûlures de l’épiderme. Surtout en cas de peaux sensibles. La dilution permet donc de réduire cet effet négatif tout en facilitant le massage. À noter que les huiles végétales sont non seulement agréables à appliquer mais possèdent aussi des propriétés thérapeutiques.

Niveau dosage, l’idée est de verser quelques gouttes d’huile essentielle dans une plus grande quantité d’huile végétale. Généralement 10 à 15 gouttes pour 50ml et 1 à 5 gouttes pour 5ml. Mais cela dépend en grande partie de l’HE utilisée, du problème traité et de la zone concernée. Le dosage sera plus faible si l’on souhaite apaiser un eczéma sur le visage car l’épiderme y est fragile. En revanche, il sera plus important dans le cas d’une application sur le plexus solaire pour libérer les bronches. Sans oublier que les particules d’une huile végétale sont plus grosses et franchissent moins facilement la barrière cutanée. Elles nécessitent donc un massage plus long.

Par ailleurs pour éviter toute mauvaise surprise, il est recommandé d’effectuer un test allergène dans le pli du coude avant de procéder à une application plus large. D’éviter les muqueuses et de se renseigner sur les caractéristiques des huiles essentielles envisagées. Notamment parce que certaines sont photosensibilisantes et rendent l’exposition au soleil dangereuse. Ou plus dermocaustiques que d’autres, c’est-à-dire plus irritantes pour la peau.

Synergie entre les plantes

Comment créer l’huile de massage parfaite ? Simplement en choisissant avec attention ses ingrédients. Côté huiles essentielles, on sélectionne celles adaptées aux massages et dont les vertus nous intéressent. Côté huiles végétales, on se tourne vers celles qui hydratent ou apaisent l’épiderme pour contrebalancer l’effet irritant des HE. Avec une texture fluide idéale pour un massage telles que l’huile de calendula ou de millepertuis. Mais aussi celles qui ont des propriétés similaires aux HE choisies pour créer une synergie entre les plantes et augmenter l’efficacité du massage.

Pour vous aider à y voir plus clair, voici quelques exemples d’associations pour se masser avec les huiles essentielles :

  • Contre la toux : l’huile essentielle de pin sylvestre, expectorante et antiseptique respiratoire, avec l’huile végétale de nigelle, régénératrice cutanée et bronchodilatatrice.
  • Pour une meilleure circulation sanguine : l’huile essentielle de géranium rosat, anti-inflammatoire et tonique circulatoire, avec l’huile végétale de noisette, qui est décongestionnante et possède une texture pénétrante avec un fini sec.
  • Contre les crampes menstruelles : l’huile essentielle d’estragon, anti-spasmodique et anti-inflammatoire, avec l’huile végétale de noyau d’abricot, apaisante et nourrissante.
  • Pour apaiser les douleurs musculaires : l’huile essentielle de gaulthérie, antalgique et anti-inflammatoire, avec l’huile végétale de noisette, parfaite pour un long massage.

Les huiles essentielles sont d’excellents remèdes naturels. Cependant, leur utilisation comporte parfois plusieurs contre-indications. C’est le cas pour les femmes enceintes, allaitantes ou sous traitement médicamenteux lourd. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre sage-femme ou de votre médecin traitant.

Photo © Mart Production

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi