Retour d’expérience : le massage ayurvédique

massage ayurvédique

Le massage est essentiel en ayurvéda, les femmes enceintes et leurs bébés sont massés très tôt, pour ancrer la pratique du massage ayurvédique. Habitude que je tenterais bien pour prendre soin de mon corps, l’apprécier et lui prodiguer de l’amour.

Pourquoi un massage ayurvédique ?

Suite à plusieurs portraits, j’ai eu l’occasion de me familiariser avec l’ayurvéda, médecine traditionnelle indienne. Une approche holistique de la santé qui me plaît beaucoup et que je pense complémentaire à la naturopathie et l’allopathie. C’est donc tout naturellement que j’ai souhaité pratiquer un massage ayurvédique, également appelé “abhyanga” largement développé en Inde. Ce type de massage va au-delà d’une détente corporelle. Bien que non reconnu comme thérapeutique en France, il s’inscrit dans une démarche de bien-être, aux nombreux bénéfices pour un meilleur équilibre de vie.

Entretien préliminaire

À mon arrivée, l’ambiance est douce, réconfortante avec une température assez élevée. Contrairement à un massage classique, je ne commence pas par me déshabiller et m’installer. La personne m’invite à m’asseoir en tailleur sur un coussin et nous prenons plus d’une vingtaine de minutes pour discuter de mon état physique et émotionnel. Quel est mon sentiment aujourd’hui ? Comment je me sens ? Nous abordons ma personnalité et ma manière d’aborder les évènements. De nature anxieuse, j’ai vraiment besoin de lâcher-prise et de prendre un moment pour moi, notamment en cette période où je suis sujette aux crises d’angoisses. La praticienne m’explique que le massage varie en fonction des besoins de la personne et cet échange lui permet d’orienter sa pratique sur les miens. Elle me demande également si le massage du ventre ou du crâne me conviennent.

Déroulement de la séance

Avant de procéder au massage ayurvédique à proprement parler, la praticienne procède à un bain de pieds. Pour des vertus hygiéniques et thérapeutiques, pieds, mollets et tibias sont lavés et massés avec douceur. Puis, je m’allonge sur le ventre, bras le long du corps, la tête délicatement calée dans l’ouverture de la table. Je respire alors un mélange d’huiles essentielles m’invitant à me détendre, je ferme les yeux, enveloppée dans des serviettes chaudes.

La praticienne me masse le cuir chevelu, sans huile à ma demande, puis le dos. Comme lors d’un massage classique, les parties du corps destinées à être massé sont révélées petit à petit pour ne pas avoir froid. Les mouvements sont amples, parfois plus rapprochés. Je me laisse porter par la musique et la chaleur de l’huile. Après quelques lectures ultérieures j’apprends que l’on choisit les huiles en fonction des doshas. Je ne saurais pas laquelle me correspondait mais j’imagine que l’entretien préliminaire a permis de révéler mon tempérament.

Après le côté pile, le côté face, je me retourne pour procéder aux massages des membres supérieurs et inférieurs. J’apprécie grandement le massage des bras et des mains, très relaxant et différent. Alors que mes jambes sont beaucoup plus sensibles, je ressens d’ailleurs comme une résistance de leur part. J’ai n’ai pourtant pas de problème de circulation sanguine. La praticienne me confirmera après le massage une certaine tension ressentie. J’aime parfois établir des signes, aurais-je parfois les jambes coupées ? Une chose est sûre, mon corps se relâche complètement et je me sens comme dans un demi-sommeil. Je ne saurais décrire les mouvements précisément car ils sont bien trop complexes. Surtout dans un état de détente comme celui-ci.

Et après ?

Avant que la séance ne s’arrête, la masseuse pose un poids sur ma cage thoracique. Une sorte de tapis de pierres ou de bois chaud. Je pars alors pour quelques minutes de relaxation et je profite de cet instant de pause avant de me rhabiller. Il me semble que chaque partie de mon corps aura été massée avec quelques points de résistance comme les jambes et les pieds. Ce qui n’est pas forcément étonnant sachant que je suis souvent tendue et crispée. La praticienne m’invite de nouveau à m’asseoir pour échanger et boire un verre d’eau. Nous faisons le point sur mes sensations et elle me prodigue quelques conseils. Notamment bien s’hydrater et consommer plus de protéines par exemple. Elle m’informe également qu’il est possible que certaines émotions ressortent durant la semaine. Ce moment aura duré bien plus d’une heure trente et je ressortirais le corps réchauffé et détendu.

Sans comparaison avec un massage dans un institut de beauté dont l’objectif diffère, ce moment me semble véritablement dédié. Commencer par un échange donne également une intention à la séance et fait ressortir toute la personnalisation du massage ayurvédique. Plus qu’un soin de détente, certaines zones semblent être plus travaillées selon mes besoins. De plus, ma peau est douce, oxygénée et pleine de vitalité. De part mon attrait pour la pratique ayurvédique, j’aurais aimé discuter de mon dosha. Mais cette thématique est peut-être réservé à une séance dédiée.

Photo © Koolshooters

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi