Objectif zéro déchet dans la salle de bains

zéro déchet salle de bains

La salle de bains n’est pas seulement un lieu d’hygiène et de bien-être. C’est également la pièce où l’on génère le plus de déchets. Cotons jetables et emballages plastiques plombent notre empreinte écologique et notre moral. Alors si on se lançait dans le zéro déchet ?

Stop à la coton mania !

Un coton démaquillant pour appliquer son tonique, un autre pour se démaquiller et encore un autre pour nettoyer sa peau. Bref, les disques en coton prennent une grande place dans notre routine de soin. En France, une femme utilise en moyenne entre 1500 et 2000 cotons par an ! Enorme gâchis quand on pense qu’ils vont directement dans la poubelle après leur utilisation. Malheureusement, c’est un véritable problème écologique puisque la production d’un kilo de coton nécessite 5000 litres d’eau. De plus, les cotons démaquillants font partie des déchets les plus ramassés sur les plages avec les cotons tiges.

Dans ce cas, quelle est l’alternative zéro déchet ? Les cotons lavables ! Ils ont la même forme et la même utilité que ceux vendus dans la grande distribution mais ils sont réutilisables. Ils peuvent être constitués de différentes matières : coton, bambou, eucalyptus ou chanvre. A vous de choisir la matière qui convient le mieux à votre type de peau et à votre routine. De plus, si les cotons lavables semblent cher à l’achat, 25€ en moyenne le lot de 15, ils restent plus économiques que les jetables. En effet, une fois passés en machine, vous pouvez les réutiliser sur une longue durée. En revanche, votre pack de 80 cotons à 2€ finit directement à la poubelle.

Nous, on veut du solide !

Dans notre bac de douche, sur les rebords de notre baignoire, les emballages plastiques sont nombreux. Le shampoing, le savon, la crème hydratante et le déodorant, chaque produit à son contenant dédié. Alors oui c’est vrai, tous ces packagings colorés sont jolis à regarder mais une fois terminés, ils viennent encombrer votre poubelle. Chaque année, 15000 tonnes d’emballages plastiques issus des produits cosmétiques sont jetés en France. Quand on sait qu’une bouteille en plastique met entre 100 et 1000 ans à se décomposer, cela nous laisse bouche bée.

Mais quelle est l’alternative zéro déchet ? Le solide ! Si le contenant pose problème pourquoi ne pas l’éliminer ? Aujourd’hui, on peut trouver du shampoing, du savon ou encore du déodorant sous leur forme solide. Sans leur emballage plastique, ils prennent moins de place et sont tout autant efficaces. Il suffit de les humidifier pour pouvoir les utiliser. Un peu comme le pain de savon à l’ancienne. De plus, si leur coût vous effraye, entre 5€ à 10€ l’unité, vous pouvez opter pour une version 2 en 1, shampoing et savon. Ainsi vous désencombrez votre salle de bains sans vider votre porte-monnaie.

Clean or not cLEAN ?

Si réduire ou éliminer les contenants plastiques semble facile, qu’en est-il de leur contenu? Malheureusement, les emballages ne sont pas les seuls responsables de notre empreinte carbone. En effet, grand nombre de produits cosmétiques sont constitués d’ingrédients pétrochimiques, de perturbateurs endocriniens et d’allergènes. Résultat, les eaux usées sont polluées par des composants non biodégradables, notre peau est agressée et notre santé est potentiellement mise en danger.

Alors, quelle est l’alternative zéro déchet ? Les produits cosmétiques composés majoritairement d’ingrédients naturels. Les huiles végétales et les huiles essentielles sont de précieux atouts pour l’entretien de votre peau et de vos cheveux. Elles sont biodégradables et sont très souvent multifonctions. Ainsi, vous pouvez utiliser le même produit pour hydrater votre visage et votre chevelure. Si en plus, vous la stockez dans un flacon réutilisable, vous limitez vos déchets tout en prenant soin de vous. Enfin, pas de panique niveau prix. La cosmétique naturelle est bien souvent au même prix, ou moins chère si on fabrique ses produits, que la cosmétique classique.

Prête pour la révolution dans la salle de bains !?

Photo ©Karolina Grabowska

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi