La méthode EFT pour se libérer des émotions négatives

Découvrir la méthode EFT

Entre la psychologie et la médecine traditionnelle chinoise, la méthode EFT consiste à stimuler les points énergétiques du corps pour libérer les émotions. Mais pas n’importe lesquelles puisqu’il s’agit de se débarrasser de l’anxiété, des phobies ou encore des croyances limitantes. Principe, déroulement d’une séance ou encore bienfaits, on vous dit tout sur cette méthode thérapeutique psycho-énergétique.

Les bases de la méthode EFT

Le principe

La méthode EFT (Emotional Freedom Technique), ou technique de libération émotionnelle est à mi-chemin entre la psychologie et l’acupuncture. En effet, elle consiste à stimuler les points d’acupuncture, notamment les méridiens, tout en expliquant ses émotions, sensations et ce qui nous fait souffrir. Puis à se répéter des affirmations positives. L’idée étant de se libérer des énergies négatives pour éviter de reproduire les mêmes schémas de pensées et de comportements à l’origine de la souffrance. Ici, on cherche à se débarrasser de la peur, la colère, la honte, la culpabilité ou encore le dégout.

Ainsi, il s’agit d’une méthode thérapeutique psycho-énergétique car elle se base sur l’existence d’un lien entre le corps et l’esprit. Qu’elle considère que les émotions négatives sont liées à des blocages sur le trajet de l’énergie du corps. Sans oublier qu’elle ne fonctionne que parce que la stimulation des méridiens se fait en même temps q’un travail de visualisation et d’oralisation du problème rencontré.

Les quinze méridiens

Contrairement à l’acupuncture, la méthode EFT n’utilise pas d’aiguilles ou de ventouses. Les méridiens sont stimulés par tapotements, pressions ou frictions douces. De plus, si la médecine traditionnelle chinoise recense pas moins de deux-mille points d’acupuncture, l’EFT n’en manipule que quinze :

  • Le point ST : situé au sommet du crâne
  • Le point DS : localisé au début du sourcil, au-dessus du nez
  • Le point CO : le petit os du coin de l’oeil
  • Le point SO : l’os situé sous l’oeil
  • Le point SN : localisé entre le nez et la lèvre supérieure
  • Le point ME : le milieu du menton
  • Le point SC : situé entre le sternum, la clavicule et la première côte
  • Le point SB : localisé sous le bras, environ dix cm sous l’aisselle
  • Le point PO : le bout du pouce
  • Le point IN : le bout de l’index
  • Le point MA : le bout du majeur
  • Le point AU : le bout de l’auriculaire
  • Le point PK : ou point karaté situé sur le tranchant de la main entre le haut du poignet et l’auriculaire

Les origines

La méthode EFT est à la fois ancienne et récente. Effectivement, elle est le point de convergence entre la psychologie, la médecine traditionnelle chinoise et la thérapie par le mouvement. Elle commence avec le développement et la reconnaissance de l’acupuncture en Occident. Se poursuit dans les années 60 avec les travaux de Georges Joseph Goodheart, chiropracteur et père de la kinésiologie, qui établissent un lien entre les méridiens, les organes et les muscles. Puis dans les années 70, John Diamond, un psychiatre et kinésiologue australien, a l’idée d’associer les affirmations positives à la stimulation des points d’acupuncture. Tandis que Roger Callahan, psychologue et hypnothérapeute américain, décide d’utiliser cette technique pour traiter un problème émotionnel précis.

Pour finir à la fin des années 90, c’est Gary Craig, un étudiant de Roger Callahan, qui met au point la méthode EFT telle qu’on la connaît. Il fait en sorte qu’elle soit accessible et praticable par tous. C’est pourquoi en 2012, il réduit le nombre de méridiens à quinze.

Déroulement de la séance

Comme pour la plupart des médecines douces, une séance d’EFT commence par un temps d’échange. Le ou la thérapeute questionne la personne sur ses antécédents médicaux, son hygiène de vie, ses problèmes émotionnels et la raison de sa venue. Généralement il.elle explique comment fonctionne la méthode EFT et où se situe les différents méridiens. Ensuite, la personne choisit la problématique sur laquelle elle désire travailler et dont elle a défini l’intensité.

Une fois l’objectif de la séance posé, on passe à la stimulation des méridiens. Avec deux doigts, le ou la thérapeute vient tapoter cinq à neuf fois chaque point. Pendant ce temps, la personne se concentre sur l’émotion négative dont elle souhaite se libérer. Elle la visualise puis l’exprime à haute voix avec ses propres mots. Puis, elle remplace cette problématique par des affirmations d’acceptation de soi. À la fin de la séance, on fait le point sur ce que l’on a ressenti et ce que l’on ressent à présent. Souvent le ou la thérapeute donne des exercices à faire chez soi pour continuer le travail de libération. D’ailleurs, il n’est pas rare que ce soit la personne qui stimule elle-même ses méridiens, sous la supervision du ou de la thérapeute. Ainsi la méthode EFT est aussi une façon de se réapproprier son corps, ses émotions et d’apprendre des techniques faciles de retour à soi.

Si la méthode EFT est reconnue depuis peu par l’OMS, il n’existe aujourd’hui aucune obligation légale de formation. C’est pourquoi, il vaut mieux dans un premier temps se tourner vers des psychologues, des sophrologues ou des acupuncteurs qui ont suivi une formation complémentaire. À noter qu’une séance d’une heure coûte entre soixante et cent euros et n’est pas remboursée par la sécurité sociale.

Les bienfaits de la méthode EFT

La méthode EFT s’adresse aux adultes comme aux enfants. Notamment en cas d’anxiété chronique, de phobies, de souvenirs douloureux, de syndrome de stress-post traumatique ou d’addictions. Bien entendu, elle ne remplace pas (et ne le doit pas) un suivi psychologique, psychiatrique et/ou la prise de médicaments. C’est une thérapie qui accompagne la médecine classique et qui permet de mieux gérer les maux émotionnels du quotidien.

Elle a de nombreux bienfaits tels que :

  • l’apaisement de l’anxiété
  • le soulagement de certaines douleurs chroniques
  • l’amélioration des performances cognitives comme la concentration
  • une meilleur estime et confiance en soi
  • l’arrêt d’addictions comme le tabac ou l’alcool
  • moins de croyances limitantes
  • une plus grande facilité à exprimer ses émotions

Pour pus d’efficacité, la méthode EFT peut être utilisée en complément de la sophrologie ou de l’EDMR.

Photo ©Elina Fairytale

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi