Le reiki : un soin énergétique pour se sentir bien

soin reiki

Encore méconnu en France, le reiki est une pratique ancestrale japonaise fondée sur la circulation des énergies. Si elle est proche de la relaxation, cette méthode de soin va plus loin et vise un équilibre physique et émotionnel.

Une méthode psycho-corporelle

Fondé en 1922 par Mikao Usui, un maître de méditation japonais, le reiki est une technique de soin énergétique. En effet, par le biais de rituels, elle renouvelle et améliore la circulation de l’énergie vitale dans le corps. Tout comme l’ayurveda, elle a une approche holistique de la médecine puisqu’elle assure un équilibre émotionnel et corporel. D’ailleurs, si reiki se traduit par la force de l’esprit, le “Rei ” fait référence à la matière, à l’âme et à l’esprit.

Une séance de reiki se découpe généralement en deux parties. Avec dans un premier temps un échange oral pour identifier la ou les problématiques. Puis, dans un second temps, des rituels et un massage énergétique. Au cours de ce dernier, la.le praticien.ne pose ses mains sur différentes parties du corps pour transmettre son énergie. Ainsi, la force vitale de la personne est rétablie et peut circuler correctement.

Si le reiki est une aide précieuse pour accéder au bien-être, il reste avant tout préventif. Son but n’est pas de soigner les maladies mais plutôt de les prévenir ou de les accompagner. C’est pourquoi l’OMS le définit comme une pratique non conventionnelle en lien avec la santé mentale positive.

Qu’est-ce que ça soigne ?

Comme de nombreuses études le prouvent, l’état psychologique a un impact sur le corps. Le stress, la colère ou la tristesse peuvent non seulement se traduire par un sentiment de mal-être mais également par une dégradation de la santé physique. Avec à la clé, troubles du sommeil, bruxisme ou encore douleurs articulaires. C’est dans ces cas précis que le reiki peut intervenir. Grâce à un travail de libération des énergies et des émotions, il soulage les maux corporels.

En outre, il améliore la qualité de vie car il réduit l’anxiété. C’est également en ce sens que le reiki est un soin complémentaire aux maladies telles que le cancer. En effet, si la chimiothérapie et la radiothérapie traitent l’affection, le reiki, quant à lui, adoucit les effets secondaires du traitement.

Différentes formes de reiki

Depuis la création du Reiki Usui, la forme traditionnelle du reiki, plusieurs sous-branches de la discipline se sont développées. Comme il est difficile d’en faire une liste exhaustive, en voici trois exemples :

  • Le Reiki Kundalini : utilise des rituels de reiki traditionnel et des exercices de yoga. Issu du courant New Age, il a pour objectif l’atteinte d’un haut niveau spirituel.
  • Le Reiki Feiki : recharge l’énergie et éveille les sens. Considéré comme une forme radicale du reiki, il pousse les personnes à devenir de meilleures versions d’elles-mêmes.
  • Le Reiki Karuna : est plus proche de la thérapie auditive. Par le biais de voix et de sons apaisants, il cherche à soulager la souffrance physique et émotionnelle.
Qui consulter ?

Avant de choisir votre praticien.ne reiki, vous devez prendre en compte plusieurs paramètres. Tout d’abord, il faut savoir que la profession n’est pas encore réellement encadrée en France, ce qui laisse le champs libre aux escrocs. Vous pouvez néanmoins vous rapprocher de la Fédération Française de Reiki Traditionnel pour connaître les différentes réglementations du milieu et les professionnel.les reconnu.es. Ensuite, comme les sous-disciplines sont nombreuses, réfléchissez à vos sensibilités et à votre objectif. Si vous êtes adepte du yoga, peut-être que c’est le Reiki Kundalini qui vous conviendra le mieux par exemple.

Par ailleurs, méfiez-vous des tarifs exorbitants. Comme la pratique n’est pas conventionnée, chaque praticien.ne est libre de fixer son prix. Néanmoins, en général, une séance d’une à deux heure coûte entre 50 à 80€. Si cela dépasse les 100€, fuyez ! D’autant plus que la sécurité sociale ne rembourse pas ce type de soin. Mais n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre mutuelle qui pourra peut-être prendre en charge une partie ou la totalité de la séance.

Photo © Mikhail Nilov

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi