La réflexologie plantaire ou l’auto-guérison du corps

reflexologie plantaire

Prendre son pied pour soulager des douleurs ? Oui c’est possible ! En tout cas, c’est ce que propose la réflexologie plantaire. Issue de la médecine traditionnelle chinoise, cette technique de massage stimule le système nerveux et procure détente et bien-être.

Les pieds, centres de contrôle du corps

La réflexologie plantaire est une technique de massage et d’acupression des pieds, et plus précisément de la voûte plantaire. Mais pourquoi se concentrer sur cette partie du corps ? Tout simplement parce que selon la médecine traditionnelle chinoise, chaque section du pied correspond à une zone corporelle, un organe ou une glande. Par exemple, le talon est associé au bassin et le gros orteil à l’hypophyse. Ainsi, via un massage de ces zones dites réflexes, le ou la thérapeute envoie un message à l’organe correspondant. Il.elle stimule le système nerveux pour obtenir une réponse physiologique apaisant douleurs et stress. Effectivement, le corps est capable de se réguler et de se soigner seul. Ce principe d’homéostasie étant ici favorisé par les pressions soutenues des pieds.

Bien qu’efficace, la réflexologie plantaire ne permet pas d’établir de diagnostic médical ou de remplacer un traitement médicamenteux. Néanmoins, elle soulage la plupart des maux du quotidien. Par ailleurs, cette méthode de soin alternative n’est pas encore reconnue en France. C’est pourquoi de nombreux réflexologues sont des infirmier.e.s ou des sages-femmes avec une formation supplémentaire. Bon à savoir, il existe également de la réflexologie palmaire, pour les mains, et faciale, pour le visage.

Massages et pressions énergétiques

Généralement, une séance de réflexologie plantaire dure une heure et commence par un entretien. En effet, afin d’établir un protocole de soin adapté, le ou la thérapeute cherche à en savoir plus sur les antécédents médicaux, les symptômes et l’hygiène de vie des patient.e.s. Puis le soin commence. Avant d’effectuer des pressions soutenues, il.elle prépare progressivement le corps et les pieds par un massage doux. Ce dernier vise à relaxer la personne et à activer son système lymphatique et veineux. Ensuite, il.elle exerce des points de pression sur les différentes zones réflexes. La plupart du temps, le pied droit est sollicité en premier car il est en lien avec la colonne vertébrale et le diaphragme. L’idée ici étant de favoriser une respiration et une détente profonde.

Le soin se termine soit par un massage énergétique complet du corps soit par un drainage lymphatique. Tout dépend des maux et des attentes des patient.e.s. Même si un seul rendez-vous suffit à soulager les douleurs, il est recommandé de faire plusieurs séances pour faire durer les effets. À noter qu’un séance coûte en moyenne soixante euros et n’est pas remboursée par la sécurité sociale. Cependant certaines mutuelles peuvent la prendre en charge.

Ouvert à tous

La réflexologie plantaire convient à de nombreuses personnes car elle a de multiples bienfaits. D’abord, elle apaise les pieds échauffés et les tensions musculaires. Elle est donc idéale pour les gens qui travaillent debout toute la journée. Idem pour les douleurs dorsales et cervicales. De plus, elle lutte contre le stress, l’anxiété et les troubles du sommeil. D’ailleurs, il n’est pas rare de s’endormir pendant le soin. Pour finir, non seulement elle rétablit le transit mais elle soulage aussi les migraines et le SPM. Bref, la réflexologie plantaire soigne tous les petits maux du quotidien. En outre, même si elle ne remplace pas les médicaments, elle peut améliorer la qualité de vie des personnes sous traitements lourds.

Non invasive, elle reste déconseillée voire interdite dans quelques cas. Bien évidemment s’il y a une blessure ou une infection du pied type mycose. Mais également lors d’un choc traumatique comme une fracture ou une entorse. Sinon, les femmes enceintes, du moins pendant le premier trimestre de grossesse, ne pourront bénéficier de ce soin. Même chose en cas de maladies liées à la circulation sanguine telles que les troubles cardiaques, la phlébite ou l’hémophilie.

Photo © Yan Krukov

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi