Cosmétiques DIY : pourquoi et comment s’y mettre ?

cosmétique DIY

Grande tendance beauté, les cosmétiques DIY séduisent de plus en plus les femmes. Adeptes du zéro-déchet, reines des travaux pratiques ou fans des formules clean, tout le monde peut y trouver son compte. Mais si fabriquer ses propres produits est très tentant, encore faut-il savoir se lancer.

Fabrication maison

Comme son nom l’indique, les cosmétiques DIY, ou Do It Yourself, sont des produits d’hygiène et de soin que l’on fabrique soi-même à la maison. En effet, à l’aide d’ustensiles, d’ingrédients naturels et de bocaux, il est possible de confectionner les huiles et les crèmes nécessaires à sa routine beauté. Si le concept semble novateur, il remonte pourtant bien avant la fin du 19ème siècle et l’industrialisation de la cosmétique. Ainsi nos ancêtres usaient de leur savoir-faire et de leur inventivité pour prendre soin d’elles.

En définitive, rien n’a changé. Enfin presque. Heureusement aujourd’hui, on connaît les dangers et les contres-indications de certaines matières premières et formulations. Il y a donc peu de chance que vous glissiez du plomb ou de l’arsenic dans vos produits de beauté. L’idée étant ici d’utiliser des huiles essentielles et végétales, des beurres végétaux ou encore des ingrédients culinaires tels que le miel, l’avocat ou la cannelle. Grâce à ses éléments naturels, vous serez capables de fabriquer votre crème de jour, votre huile démaquillante ou encore votre déodorant.

Le DIY, c’est chic

D’accord le vintage est à la mode, mais pourquoi revenir aux astuces de grand-mère quand c’est plus simple d’aller au supermarché ? Tout simplement parce que les cosmétiques DIY ont de nombreux avantages et bienfaits.

Bon pour le corps

Premièrement, ils vous offrent la possibilité d’avoir des produits sur-mesure. Vous êtes complètement libre de mettre ce que vous voulez dans votre sérum de nuit ou votre crème hydratante. Rien ne vous empêche de suivre une recette déjà existante et de l’adapter en fonction de votre type de peau, de vos besoins et de vos contraintes. En cas de grossesse, par exemple, vous pouvez remplacer les huiles essentielles par d’autres actifs. Idem en cas d’allergies. Cela vous permet de désencombrer votre salle de bain de produits inutiles et d’adopter une routine beauté minimaliste.

De plus, les cosmétiques DIY vous assurent une composition saine pour votre corps. Ce n’est plus un secret, les produits issus de l’industrie pétrochimique sont souvent bourrés d’ingrédients synthétiques nocifs pour la santé à court et à long terme. Que ce soit les parfums irritants, les allergènes ou encore les perturbateurs endocriniens. À l’inverse, les cosmétiques faits maison sont naturels et sans mauvaises surprises.

Bon pour la planète

Deuxièmement, les cosmétiques DIY sont plus respectueux de l’environnement. Notamment parce qu’ils n’entraînent pas un déversement des produits toxiques dans les tuyaux et donc une pollution des sols et des milieux aquatiques. Ni de tests sur les animaux. Par ailleurs, en sélectionnant consciencieusement vos ingrédients naturels, vous pouvez limiter votre empreinte écologique. Vous pouvez par exemple vous tourner vers des matières végétales dont la production nécessite peu d’eau. Ou alors n’acheter que des huiles fabriquées en France ou en Europe.

En outre, les contenants sont également plus écologiques. En verre ou en inox, les pots et les flacons sont réutilisables et recyclables. De plus, sans objectif marketing, pas de risques de suremballage. Sans compter que rien ne vous empêche de conserver vos cosmétiques dans des bocaux de cuisine. Si vous êtes vraiment dans une démarche zéro-déchet, le solide est une excellente solution.

Bon pour le porte-monnaie

Enfin, les cosmétiques DIY permettent de faire des économies sur le long terme. En effet, l’investissement de départ, pour acheter les ustensiles et les ingrédients, est vite rentabilisé. D’une part parce que les matières premières coûtent moins cher que les produits transformés. D’autre part, parce qu’avec un flacon d’huile essentielle, il est possible de confectionner plusieurs crèmes, sérums ou shampoings. D’ailleurs, rien ne vous interdit d’utiliser votre matériel pour fabriquer des produits d’entretien de la maison ou du linge.

Mode d’emploi

Parce que tout le monde n’est pas chimiste et ne dispose pas de laboratoire à domicile, quelques règles sont à respecter.

Avant la fabrication

La première chose à faire avant de se lancer dans les cosmétiques DIY est de faire le point sur son état de santé et ses allergies. Pour éviter les mauvaises réactions, il est indispensable de tester les ingrédients sur sa peau, surtout les huiles essentielles, au moins 48h avant l’application complète d’un produit. N’hésitez pas également à faire le point avec votre médecin traitant sur d’éventuelles contre-indications.

Ensuite, vous devez acheter les matières premières nécessaires à la confection de vos cosmétiques. Des huiles essentielles et végétales, des hydrolats ainsi que des émulsifiants et des conservateurs naturels. Vous pouvez généralement trouver ces ingrédients dans des épiceries bios ou des enseignes spécialisées. Lors de vos achats, gardez en tête votre type de peau et vos besoins.

Avant de passer à la fabrication, vous allez aussi avoir besoin de plusieurs ustensiles. Une casserole et des récipients en inox pour chauffer vos préparations. Un fouet et une spatule pour les mélanger. Une balance pour peser et doser vos ingrédients. Des petits contenants pour stocker vos produits voire des moules pour les cosmétiques solides. Dans certains cas, des bandelettes de PH sont utiles pour vous assurer du bon respect de votre peau. Pour finir, un mortier, un pilon et un thermomètre à sonde pourront parfaire votre équipement.

Pendant la fabrication

Le fait maison ne vous dispense pas des règles d’hygiène de base. Ainsi, prenez le temps de désinfecter votre espace de travail, vos outils et vos mains avant la fabrication. Vous éviterez ainsi la contamination de vos cosmétiques par des bactéries.

De plus, soyez vigilant.e quant au respect des dosages. Oui, vous pouvez remplacer un ingrédient par un autre mais toujours en respectant les proportions. Un produit surchargé en huiles essentielles ne sera pas plus efficace mais inutilisable.

Comme les cosmétiques DIY sont uniquement composés d’ingrédients naturels, ils se dégradent plus vite que ceux issus de l’industrie pétrochimique. Pour une bonne préservation, il est donc impératif d’ajouter des conservateurs naturels à vos préparations.

Après la fabrication

Maintenant que l’étape de conception est terminée, pensez à étiquetter vos flacons pour les reconnaître. Pourquoi ne pas y ajouter une gommette de couleur avec un petit mot de self-love pour vous donner la pêche ?

Même si vous avez ajouté des conservateurs naturels à vos préparations, gardez-les au frigo ou dans un endroit sec à l’abri de la lumière. De plus, n’oubliez pas de vérifier leur état avant des les utiliser.

Enfin, profitez de votre dur labeur et prenez le temps de vous chouchouter.

Photo ©Rodnae Productions

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi