5 astuces pour des cheveux en bonne santé

cheveux en bonne santé

Qui n’a jamais eu envie d’avoir une chevelure de sirène ? Et si le rêve devenait réalité ? Des vitamines, une technique de brossage au poil, des soins adaptés et un peu d’huile de coude, les cheveux en bonne santé sont à votre portée.

Un brossage de qualité

Souvent sous-estimé, un brossage régulier est essentiel pour avoir des cheveux en bonne santé. En effet, un coup de brosse débarrasse le cuir chevelu des résidus de produits coiffants, de la poussière et des cellules mortes. Non seulement il laisse respirer le crâne mais en plus il active la circulation sanguine. Avec à la clé une stimulation optimale de la pousse des cheveux. Par ailleurs, la brosse va répartir le sébum, une huile protectrice naturelle, sur l’intégralité de la chevelure. Adieu les racines grasses et bonjour le poil brillant !

Cependant inutile de faire du zèle. Pas assez, on encrasse le cuir chevelu et on laisse les noeuds s’accumuler. Mais trop, on surexcite les glandes sébacées avec l’effet mèches poisseuses que les adolescent.e.s connaissent bien. Se brosser les cheveux deux fois par jour, une fois le matin et une fois le soir, est amplement suffisant. En outre, la qualité du brossage est aussi importante que la quantité. Ainsi, il est important de commencer par démêler les pointes avant de s’occuper des longueurs puis des racines. Pourquoi dans ce sens ? Tout simplement parce que lorsqu’on brosse du haut vers le bas, on a tendance à tirer sur la longueur du cheveu et à l’arracher. Sans oublier, qu’il vaut mieux éviter de brosser sa chevelure à la sortie de la douche car, gorgée d’eau, la fibre capillaire est très fragile. L’idéal ? Un coup de brosse avant de passer au shampoing pour se débarrasser des cheveux morts et faciliter le démêlage par la suite.

Par ailleurs, qui dit brossage efficace dit bon outil. Effectivement certaines brosses ne sont pas adaptées à toutes les chevelures. Les cheveux fins et plats apprécieront les poils naturels en sanglier, les plus épais préféreront les picots en nylon tandis que les bouclés souffriront moins avec un peigne à grandes dents.

Stop aux frictions

Le secret des cheveux en bonne santé ? La délicatesse ! Dans un premier temps, on arrête de frotter énergiquement son cuir chevelu sous la douche. Vos racines sont grasses ? Elles le seront encore plus après avoir poussé vos glandes sébacées à produire du sébum en grandes quantités. Le mieux est de répartir le shampoing sur le devant de la tête, les tempes et au niveau de la nuque puis de malaxer doucement pour faire pénétrer le shampoing. Ce massage va nettoyer le cuir chevelu et relancer la micro-circulation. Bien évidemment, on n’applique rien sur les longueurs au risque de les dessécher. Pour finir, on rince abondamment jusqu’à ce que la fibre capillaire crisse sous les doigts.

Deuxième étape, le séchage. Fini la serviette en éponge et bonjour celle en microfibres. En effet, cette dernière absorbe mieux l’humidité et abime moins le cheveu. Notamment parce qu’elle évite les frictions énergiques qui fragilisent la chevelure. Bon à savoir : il vaut mieux attendre que les cheveux soient secs à plus de 85% avant d’utiliser un appareil chauffant type fer à boucler ou à lisser.

Le petit plus ? Dormir sur une taie d’oreiller en soie ou en satin pour limiter les frictions nocturnes et donc le cheveu gras et fourchu.

Bains d’huiles végétales

Pour garder des cheveux en bonne santé ou en tout cas préserver la fibre capillaire, on dit oui aux masques et bains d’huiles végétales. Deux fois à quatre fois par mois, on applique une huile sur l’intégralité de la chevelure, on masse doucement et on laisse poser quelques heures ou toute la nuit. Au choix huile d’amande douce et de coco pour nourrir ou huile de noisette pour fortifier. À noter qu’en cas de cheveux gras, on se concentre uniquement sur les longueurs.

Envie d’accélérer la pousse ? L’huile de ricin, de nigelle ou de moutarde sont très efficaces. Tandis que de son côté, l’huile de jojoba agrémentée d’une goutte d’huile essentielle de tea tree ou de lavande sera parfaite pour réguler le sébum du cuir chevelu.

Une bonne alimentation

Quand on parle de santé, on parle aussi d’alimentation. Effectivement pour fonctionner correctement notre organisme a besoin de beaucoup d’énergie. Sans quoi, il n’hésite pas à se mettre en mode ” survie ” et à stopper les fonctions non essentielles telles que la pousse des cheveux. Ainsi pour éviter l’alopécie, on fournit à son corps son lot de vitamines A, E, B, d’acides animés et de minéraux. Au menu fruits, légumineuses, huiles végétales, poissons et céréales complètes.

En cas de carences ou de coup de mou capillaire, il est possible de prendre des compléments alimentaires. Très populaire, la levure de bière contient des protéines, de la vitamine B et des oligo-éléments. Moins connue, la gelée royale est riche en glucides, lipides et en minéraux. Et souvent oublié, le zinc, un oligo-élément, lutte contre le vieillissement cellulaire et la perte de cheveux grâce à son action anti-oxydante.

Rendez-vous chez le coiffeur

Impossible de parler de cheveux en bonne santé sans évoquer les visites régulières chez le coiffeur. Effectivement, même si on a pas envie d’un carré, il vaut mieux couper quelques centimètres tous les trois ou quatre mois. Notamment parce que cela évite que les fourches ne remontent et endommagent les longueurs.

Par ailleurs, inutile de vous en vouloir si vous n’avez pas assez pris soin de vos pointes. Le meilleur des soins ou la meilleure des huiles ne pourra jamais ” guérir ” le cheveu. Seulement améliorer son apparence. Pourquoi ? Parce qu’après cinq ans de pousse, il finit par mourir mais peut rester en place jusqu’à trois mois avant de tomber. Ainsi aucun remède miracle n’est pas capable de le régénérer.

Photo © Chermiti Mohamed

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi