5 astuces pour bien digérer

5 astuces pour bien digérer

Ballonnements, brûlures d’estomac ou encore flatulences, vous êtes désespérément à la recherche d’astuces pour bien digérer ? Vous êtes au bon endroit ! Que vous ayez une digestion lente, rapide ou des problèmes de transit, voici quelques conseils faciles à appliquer pour vous sentir mieux après les repas.

Bien digérer, c’est-à-dire ?

Trouver des astuces pour bien digérer c’est top mais encore faut-il savoir ce qu’est une bonne digestion. Pour faire court cela signifie se sentir rassasié.e, bien et dynamique après les repas. À l’inverse les problèmes digestifs se traduisent par :

  • Des ballonnements
  • Des flatulences et/ou des éructations
  • Des bouffées de chaleur et des migraines
  • De la fatigue et une tendance à la somnolence après les repas
  • Des troubles du sommeil

On distingue deux types de “mauvaise” digestion : une lente et une rapide. La première se caractérise par une sensation de lourdeur, des brûlures d’estomac, des flatulences et parfois même des vomissements. La digestion lente s’explique souvent par de mauvaises habitudes alimentaires, un excès d’alcool mais aussi la grossesse ou la prise de certains médicaments. La digestion (trop) rapide quant à elle se traduit par une envie pressante d’aller aux toilettes après chaque repas, des ballonnements, une sensation d’inconfort, des diarrhées et une déshydratation.

Par ailleurs, bien digérer signifie aussi avoir un bon transit, ni trop lent, ni trop rapide. La constipation, des selles peu fréquentes ou trop dures, est le signe d’une digestion lente. Tandis que les selles trop fréquentes, molles ou liquides sont l’apanage de la digestion rapide.

Les astuces pour bien digérer

Si parler de selles ne vous a pas coupé l’appétit (c’est la nature après tout), il est temps de passer aux cinq astuces pour bien digérer. Spoiler alert : pas de solutions miracles mais du bon sens avant tout.

Astuce n°1 : manger correctement

Ici on ne parle pas de nourriture saine mais plutôt de la bonne manière de manger. Effectivement, une des astuces pour bien digérer est de s’asseoir à table pour les repas. Pour bien fonctionner, l’appareil digestif doit être détendu. Or seule la position assise le permet. De plus, il est important d’avoir le dos droit, les jambes décroisées et une ceinture ou un jean pas trop serré. Manger sur une table basse est donc exclu. Notamment parce qu’avec cette position, on a tendance à se baisser et à comprimer l’estomac.

Mâcher est aussi la clé d’une bonne digestion. En effet, la mastication permet de broyer les aliments et de les enrober de salive, responsable de leur détérioration. Sans oublier qu’elle facilite le travail des enzymes digestives. Résultat, les aliments ou nutriments sont mieux absorbés dans l’estomac et les intestins. Ils risquent moins d’être bloqués, de fermenter et de provoquer des ballonnements et des flatulences. Bon à savoir : la mastication permet également d’apprécier les saveurs et de reconnaître la satiété.

Astuce n°2 : manger des fibres

Parmi les astuces pour bien digérer, on retrouve souvent l’alimentation riche en fibres. Rien d’étonnant puisque les fibres ont de nombreux bienfaits pour la digestion et le transit. On en distingue deux types : les solubles et les insolubles. Les premières, lors de leur dégradation, vont créer un gel qui va faciliter le glissement des autres aliments dans les intestins. Celui-ci va également absorber l’excédent d’eau présent dans l’appareil digestif avec à la clé des selles moins liquides. Les fibres solubles sont présentes dans les fruits tels que les pommes, les poires ou les baies. Dans les céréales, l’avoine ou l’orge, et les légumineuses comme les fèves, les lentilles ou les haricots blancs.

De leur côté, les fibres insolubles vont se gorger d’eau pendant le processus de digestion et augmenter la masse des selles. Ainsi celles-ci facilitent le transit car elles favorisent les contractions propulsives du colon (inutile de vous faire un dessin). Les fibres insolubles se trouvent dans les céréales complètes, les oléagineux ou les légumes comme les asperges, les carottes ou le chou de Bruxelles. À noter qu’une bonne hydratation est nécessaire pour que ce processus fonctionne.

Par ailleurs, une alimentation riche en fibres favorisent la satiété et l’énergie physique. Mais elle peut aussi soulager le syndrome de l’intestin irritable.

Astuces n°3 : pas de fruits pendant les repas

Contrairement aux idées reçues, finir le repas avec un fruit est loin d’être bon pour la digestion. Effectivement, constitués essentiellement d’eau et de fructose, les fruits ne sont pas digérés de la même façon que les autres aliments. Déjà parce qu’ils n’effectuent qu’un bref passage dans l’estomac avant d’arriver dans l’intestin grêle. Mais surtout parce que l’appareil digestif ne met que vingt à trente minutes pour le digérer. Contre deux heures pour les légumes et trois heures pour les féculents et protéines. Ainsi le fruit ingéré à la fin du repas va devoir attendre son tour et va fermenter dans l’estomac. Ce qui provoque des ballonnements, des flatulences ainsi qu’une hyperacidité gastrique.

Manger des fruits avant ou en dehors des repas est donc une des astuces pour bien digérer. Soit on consomme un bol de fruits au petit-déjeuner ou du melon en entrée et on attend vingt minutes pour passer à la suite. Soit on en mange (et sans rien d’autre) au goûter, au moins quatre après la fin du dernier repas.

Astuce n°4 : s’observer et s’écouter

Même si l’appareil digestif fonctionne de la même façon chez tous les êtres humains, chaque personne a son propre rythme ou des particularités de digestion. C’est pourquoi observer et écouter son corps est une des meilleures astuces pour bien digérer. Cela signifie identifier les moments où l’on a mal au ventre et ceux où l’on se sent bien. Repérer les aliments qui provoquent des réactions ou encore noter la fréquence à laquelle on va aux toilettes.

En cas de digestion lente, il vaut mieux miser sur les fruits et les légumes. Tout en évitant les aliments très lents à digérer tels que les produits laitiers, les crudités, les oignons ou la friture. À l’inverse pour calmer la digestion rapide, on consomme moins de lait, d’épices ou d’aliments fermentables tels que les asperges ou les choux.

Bon à savoir : un ballonnement important, de la fatigue, de l’acné ou des démangeaisons peuvent être le signe d’une intolérance alimentaire.

Astuce n°5 : miser sur les plantes digestives

Un des dernières astuces pour bien digérer consister à se tourner vers les plantes médicinales. Notamment celles qui facilitent la digestion et/ou apaisent les douleurs digestives. La menthe poivrée, par exemple, stimule la fonction digestive et protège le foie. Elle est aussi efficace contre les ballonnements et l’aérophagie. De leur côté, le fenouil et la verveine soulagent les troubles digestifs comme les nausées, les indigestions ou les douleurs abdominales. Ces plantes sont plutôt à consommer sous la forme de tisanes après le repas.

tisane pour bien digérer
Tisane ” La pause est finie “

Photo ©Jenny Uhling

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi