Sommeil: faut-il vraiment interpréter ses rêves ?

interpréter ses rêves

Qui n’a jamais eu envie d’interpréter ses rêves ? Parfois agréables, d’autres fois moins, les songes peuvent nous déconcerter. Surtout lorsqu’ils sont répétitifs. Mais avant de chercher un guide d’interprétation, il vaut mieux comprendre leur utilité.

SONGE NOCTURNE

Les rêves se traduisent tout simplement par un enchaînement d’images, de sons et de phénomènes psychiques produits par notre cerveau durant le repos. Généralement, ils se manifestent au cours la cinquième phase de sommeil : celle du sommeil paradoxal. Rien d’étonnant puisque lors de cette dernière, l’activité cérébrale est très intense. De plus, si la plupart des personnes se souviennent de leurs rêves, c’est parce que le sommeil paradoxal précède le réveil.

Par ailleurs, les songes sont complexes. En effet, alors que la personne est endormie, ils provoquent des émotions puissantes et des sensations physiques. Et ce, sans conséquences sur le corps. Ainsi, les heures rêvées durent en réalité une ou deux minutes. Tout comme il est possible de se sentir tomber en rêve tout en restant allongé.e.

Tout le monde rêve. Que l’on en ait conscience ou pas. Cependant, les rêves diffèrent d’une personne à l’autre, même si certains sont très similaires. Cette différence s’explique par le fait que les songes sont le reflet de nos peurs, de nos désirs, de nos conflits intérieurs et de nos expériences.

Bon pour la santé

Bien plus qu’une animation nocturne, le rêve est nécessaire à notre survie. Tout d’abord, il redémarre en quelque sorte notre cerveau en réinitialisant nos fonctions cognitives telles que la mémoire, l’attention ou encore l’humeur. Effectivement, des études ont prouvé que les rêves favorisaient l’apprentissage et la création de nouveaux souvenirs. De plus, ils permettent une régulation émotionnelle grâce à la simulation d’émotions positives et négatives très fortes. Les songes devenant ainsi un parfait exutoire à un stress chronique ou à une colère intense. D’ailleurs, les rêves offrent la possibilité à notre esprit de digérer, progressivement et sans danger, les événements douloureux. Ils sont d’une certaine manière notre garde-fou.

En outre, quelques chercheurs pensent que les songes imitent des situations de menaces. Ce qui nous permettrait de développer non seulement de bonnes réactions émotionnelles mais également de meilleures capacités d’adaptation. Pour finir, si la nuit porte conseil c’est parce que le rêve stimule la créativité et éclaircit l’esprit. Il sera donc plus facile de prendre une décision ou de trouver une solution le matin au réveil.

L’interprétation pour aller plus loin

Difficile de résister à la tentation d’interpréter ses rêves lorsqu’on sait qu’ils reflètent nos désirs profonds. Néanmoins, deux écoles s’affrontent sur ce sujet. D’un côté, les scientifiques estiment que le rêve se suffit à lui-même et qu’il est inutile d’aller plus loin. De l’autre, les psychothérapeutes considèrent qu’une analyse poussée permettrait de comprendre un peu mieux notre fonctionnement. Notamment en cas de rêves récurrents.

Pour ces derniers, si le rêve vu dans son ensemble paraît absurde, certains éléments font sens et peuvent être interprétés. Leurs significations indiquant alors l’existence d’envies particulières, de pulsions refoulées voire même de traumatismes. En effet, il n’est pas rare qu’une blessure émotionnelle ou physique s’exprime à travers des cauchemars.

Cinq rêves et leur signification

Pour vous aider à y voir plus clair, voici cinq rêves très courants et les différentes façons de les interpréter.

  • Perdre une ou toutes ses dents : peut être le signe d’une grande fatigue ou d’une période difficile à vivre. Mais il peut également exprimer la peur de vieillir.
  • Être nu.e en public : signale souvent un sentiment de vulnérabilité ou d’impuissance. Chez les personnes timides ou en manque de confiance, cela démontre la peur du regard des autres. De plus, ce rêve peut indiquer une situation de menace ou une sensation d’être observé.e en permanence.
  • Tomber dans le vide : est une manifestation typique d’une angoisse profonde ou d’un vide affectif. Dans la plupart des cas, c’est l’esprit qui nous demande de lâcher-prise ou de prêter attention à ce que nous vivons.
  • Être enceinte : n’est pas systématiquement synonyme d’un désir d’enfant mais plus d’une envie de se lancer dans un projet. La grossesse étant ici le symbole du renouveau et de la créativité. Ce rêve incite aussi à la patience, à être en phase de gestation.
  • Tromper un.e conjoint.e : est le signe d’une insatisfaction. Celle-ci n’étant pas forcément amoureuse ou sexuelle car elle est souvent professionnelle. Parce qu’on s’ennuie ou qu’on est triste, notre esprit nous demande de changer quelque chose dans notre vie. Ce rêve peut également nous rappeler qu’on laisse traîner une décision.
Tenir un journal de rêve

Vous l’aurez sans doute compris, c’est loin d’être une science exacte. Ainsi, avant de se lancer dans l’interprétation de ses rêves, il est peut-être plus intéressant de tenir un journal de rêve. Du moins dans un premier temps. Pour ce faire, plusieurs étapes sont nécessaires.

Première étape : la mise en condition avant le sommeil. Si vous avez tendance à oublier vos rêves, vous pouvez pratiquer un petit exercice de stimulation. Pendant quelques minutes, respirez calmement, détendez votre corps et répétez plusieurs fois que vous allez vous souvenir de vos rêves.

Deuxième étape : la rédaction dès le réveil. Gardez un carnet et un stylo sur votre table afin de pouvoir noter rapidement vos rêves. Tant que ceux-ci sont encore clairs dans votre esprit, prenez le temps de les raconter avec précision. Chaque détail compte. Nous vous conseillons de les dater et de leur donner un titre pour vous repérer.

Troisième étape : la continuité. Pour trouver un sens à vos rêves, vous devez les noter quotidiennement. Généralement ce type de journal se tient pendant plusieurs jours voire mois.

Quatrième étape : la relecture et le questionnement. Quand vous avez plusieurs pages, prenez le temps de les relire. Demandez-vous à quoi cela vous fait penser. Ces récits font-ils écho à votre vie actuelle ?

Cinquième étape : demander de l’aide. Si la relecture de vos rêves est plus compliquée que prévu, n’hésitez pas en parler à votre entourage proche ou à un.e psychologue. Ils pourront sans doute vous apporter des réponses ou du moins vous éclairer sur les parallèles à faire avec votre vie.

Sixième étape : la réaction. Maintenant que vous avez compris la signification de certains rêves, vous pouvez réfléchir à ce que pouvez mettre en place concrètement pour changer les choses. Par exemple, si vos songes indiquent la peur du regard des autres, vous pouvez la combattre en prenant des cours de théâtre. Ou alors s’ils révèlent une insatisfaction professionnelle, faîtes le point avec votre supérieur.e ou un bilan de compétences.

Photo ©Ron Lach

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi