S’éveiller au féminin sacré

féminin sacré

Le féminin sacré est une ressource intérieure, une puissance originelle que nous avons en nous. S’éveiller au féminin sacré c’est réveiller qui nous sommes, notre essence même.

Une dimension divine 

Dans notre société actuelle, le féminin n’est pas synonyme de force et s’oppose au masculin. Le féminin n’y est plus une dimension mais une condition, où les femmes sont en combat face au patriarcat. Le schéma est établi et il manque souvent cruellement de sens.

Le féminin sacré est un lien avec l’invisible et le divin. Cette partie de nous reliée aux mystères des choses. Ressentir ce lien, qui nous dépasse et guide nos gestes et nos choix, nous inspire bien plus que le mental. Le féminin sacré, c’est cette énergie et cette intuition que nous possédons toutes.

Une dimension spirituelle 

Le féminin sacré est une quête de bien-être et de liberté, sans influence du monde extérieur qui nous parasite. Ce monde moderne où tout doit aller vite et qui nous éloigne de nos ressentis. En effet, le féminin sacré c’est prendre le temps de se recentrer sur soi-même pour s’épanouir à son plein potentiel. Laisser s’exprimer ses envies et ses désirs à travers des activités qui nous font du bien et qui nous donnent de la joie. La danse, la lecture, la cuisine, la femme est créatrice mais surtout créative, alors suivez vos aspirations !

Si le monde ésotérique vous inspire, vous pouvez aussi pratiquer des rituels, observer les rythmes de la Lune, interroger un Oracle, ou ressentir le pouvoir des pierres. Il existe aussi des cercles de femmes pour se reconnecter à son essence intérieure. Communiquer, montrer sa vulnérabilité et partager son émotion, c’est en cela que réside la force de rayonnement du féminin sacré.

Une dimension physique 

S’éveiller au féminin sacré c’est appréhender la vie à travers son essence même de femme. La femme est en effet la matrice, elle est créatrice de la vie mais la maternité n’en est pas l’élément absolu. Commençons par écouter notre corps et les différents états que nous traversons au fil du cycle menstruel par exemple. A travers son livre intitulé “Lune Rouge”, Miranda Gray compare ces états à des personnalités comme celui de la Vierge plutôt enjouée, confiante ou la Sorcière, plus irritable et sensible. 

Les femmes sont cycliques, les émotions et sensations fluctuent et vouloir sans cesse les canaliser est contre-productif. Cela demande un gros travail de réconciliation car nous avons reçu pour enseignement de cacher ces changements, voire même de les occulter. Respecter son corps, son rythme c’est laisser s’exprimer cette énergie du féminin sacré.

Une dimension magique

Lorsque l’on prend conscience de cette énergie, cette puissance et cette intuition, on peut y voir une certaine magie. L’histoire nous raconte le parcours des femmes, des déesses vénérées de la Préhistoire à l’Antiquité, des guerrières Amazones, des sorcières du Moyen-Âge… Ces femmes avaient perçu le pouvoir de l’utérus, calice, chaudron sacré ou de la coupe, cet espace sacré dont elles étaient la gardienne. Elles étaient souveraines et nous le sommes aussi, héritières de toutes les générations de femmes avant nous. Leurs mémoires et leurs pouvoirs ont imprimé nos cellules. S’éveiller au féminin sacré, c’est se connecter à soi-même, à sa douceur, sa sensualité. C’est révéler sa beauté intérieure et la transmettre à nos filles et petites-filles.

Un équilibre avec le masculin sacré

Féminin sacré et masculin sacré oeuvrent ensemble. Si le féminin sacré est la source de l’intuition et de l’inspiration, le masculin sacré est celui de l’action. Une énergie protectrice guidée par le féminin sacré qui nous invite à nous réaliser et nous donne de l’élan. Au fil des décennies, la puissance masculine s’est sur-développée effaçant cette polarité présente en chacun de nous, indépendamment du genre. La vie repose sur un équilibre, où hommes et femmes, masculin et féminin sacrés sont complémentaires.

Photo @Tamarcusbrown

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi