Se guider avec le pendule

se guider avec le pendule

Qui ne souhaite pas parfois un coup de pouce mystique pour comprendre une situation ou prendre une décision ? Maîtriser le pendule, c’est l’art de chercher des éléments de réponses auxquels nous n’arrivons pas à accéder consciemment.

Qu’est-ce que c’est ?

Le pendule est un outil basé sur le principe de radiesthésie. Selon l’Abbé Bouly qui a défini cette pratique ancestrale, elle repose sur le fait que chaque être vivant est sensible à certaines radiations. La baguette de sourcier était par exemple à l’époque l’outil permettant d’identifier les sources d’eau et de cultures. Sans preuve scientifique à ce jour, l’utilisation du pendule se positionne plutôt comme un art divinatoire, utile à la prise de décision notamment.

Le pendule est une masse suspendue à un fil, un objet de métal comme un anneau si l’on désire en créer un soi-même ou un cristal. C’est un corps qui oscille autour d’un axe fixe sans passer par le centre de gravité. On le considère comme un amplificateur d’intuition, un prolongement des ressentis. Celui-ci va percevoir des réponses inconscientes et les exprimer en bougeant. Récepteur de variations énergétiques, le pendule possède sa propre énergie. C’est pourquoi, il est important lors de son utilisation de rester neutre le plus possible.

Comment débuter ?

Le pendule est en résonance avec la personne qui le manipule à l’instant présent. Ainsi, bien que faisant partie de la divination, le pendule ne prédit pas l’avenir. Au même titre que l’oracle ou le tarot, le pendule guide par rapport à la situation actuelle et à l’énergie de la personne à cet instant à plus ou moins long terme.

Choisir son pendule est la première étape. Le plus simple étant de se laisser guider vers celui qui nous attire le plus. Écouter son intuition et ses ressentis, laiton, bois ou cristal, il en existe de toutes formes et matières, il faut se laisser guider. S’il s’agit de pierres, il est préférable de purifier l’objet par la technique se prêtant le mieux à la pierre choisie, la fumigation par exemple. Les pierres ont des énergies différentes les unes des autres qui peuvent les rendre intéressantes pour travailler une intention particulière.

On tient ensuite le pendule par le fil ou la chaînette de sa main forte entre le pouce et l’index pour le laisser en suspension. Le mieux au début étant de poser son coude sur une surface pour éviter les tremblements et distinguer une réponse claire du pendule. Puis, sans a priori, en restant neutre et sans faire intervenir le mental, on pose une question fermée et précise pour voir le pendule réagir.

Recevoir les informations

Il est souvent plus difficile d’utiliser le pendule pour soi, car nos émotions et énergies ont plus de chance de venir entraver son champ énergétique. Un travail de préparation est souvent nécessaire. Méditation pour s’ancrer, écarter les projections, les désirs et les émotions. En effet, une des principales difficultés de l’utilisation du pendule est l’auto-suggestion. Une envie très forte par rapport à la question posée risque de modifier le champ énergétique et la réponse de ce dernier.

Quand on utilise un pendule, il faut établir une convention mentale. C’est-à-dire se mettre d’accord avec lui sur quelles oscillations ou mouvements il indiquera un oui, un non ou un peut-être. Pour cela, on peut commencer à poser des questions simples dont nous connaissons la réponse en observant la réaction du pendule. Dans la majorité des cas, lorsque le pendule effectue une rotation vers la droite, il s’agit d’un “oui”, alors que vers la gauche est un “non”. Un mouvement linéaire de haut en bas est un “peut-être“.

Quelques astuces

Pour faciliter la circulation d’énergie il est important d’être assis.e de manière aligné.e, détendu.e avec les pieds à plat au sol. On peut également enclencher un processus dynamique de protection, visualiser une bulle et indiquer des intentions de bienveillance à son pendule.

Attention aux types de questions posées, celles-ci doivent impérativement être le plus claires possible et ciblées pour éviter une mauvaise interprétation avec une réponse trop vague. Évitez également de multiplier les données dans votre question, au risque de “perdre” le pendule. Ou d’avoir plusieurs interrogations à la fois. Il faut faire preuve de détachement lorsque l’on souhaite être guidé.e et ne pas être abusif.ve. Rien ne sert de poser cinq fois la même question pour obtenir une réponse souhaitée. Le pendule réagira en fonction de l’instant présent et de votre subconscient, car c’est lui qui s’exprime à travers le pendule.

Photo © Alina Vilchenko

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi