Les cercles de femmes ou le besoin de sororité

cercles de femmes

En vogue depuis quelques temps, les cercles de femmes, comme la quête de naturalité, s’inscrivent dans un besoin grandissant d’ancrage face au monde moderne qui parfois nous échappe. 

De quoi s’agit-il ?

Les cercles de femmes sont des rassemblements de femmes de tous âges et cultures pour célébrer le féminin. Depuis toujours et à travers diverses traditions, les femmes se rassemblaient entre elles pour échanger et transmettre. Dans la culture amérindienne, on appelait ces cercles “Moon Lodge” car elles se réunissaient aux moments de leurs lunes, c’est-à-dire pendant leurs menstruations. Fortes d’une intuition et d’une sensibilité accrue à cette période, le partage et l’échange n’en était que plus nourrissant. Maintenant, les “Tentes rouges” est le modèle de cercle le plus diffusé. D’ailleurs, il utilise la couleur rouge comme élément symbolique, en rapport au cycle menstruel.

Aujourd’hui on peut se réunir à différents moments de l’année, avec dix à quinze participantes en général. Le maître mot reste la bienveillance. Pas de jugement au sein du cercle, chacune peut parler librement de ce qu’elle souhaite. D’ailleurs le cercle n’est pas un échange classique tel qu’on en a l’habitude. Ici, pas de questions ou de réponses face à la parole de quelqu’un. La transmission se fait à travers le partage d’expérience et l’écoute. Tous les sujets peuvent être abordés, en toute confiance et confidentialité.

Déroulement d’un cercle de femmes

Le cercle de femmes est un espace sacré, ouvert. Une animatrice, ou facilitatrice, va alors guider la séance pendant environ deux heures et demie. Différentes approches existent, selon les croyances, cultures et affinités. On peut ainsi célébrer les pleines lunes, se connecter à son féminin sacré, explorer sa sexualité ou sa maternité. Le lien: le féminin dans toute son expression.

Pour créer cet espace sacré, on peut disposer des bougies, des pierres, purifier l’espace à la sauge blanche. L’échange est rythmé par des moments de réflexion, de rituel, de danse ou de tirage d’oracles. La prise de parole est souvent l’élément principal. Celle-ci se fait grâce à un bâton de parole que l’on se passe entre participantes. Chaque femme détenant le bâton peut s’exprimer librement, sur son expérience, ses pensées, ses doutes. Aucune limite de temps n’est imposée. D’ailleurs, parler n’est pas une obligation et garder le silence est tout à fait possible. 

Pourquoi y participer ?

Généralement orientés autour d’une thématique, les cercles de femmes développent la sororité et renforcent la transmission. Le partage d’expériences personnelles fait souvent écho aux unes et aux autres. C’est un véritable travail d’introspection permettant souvent de prendre conscience et de lâcher-prise. Il est également aussi puissant d’écouter que de prendre la parole. 

Photo ©Anastasia Shuraeva

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi