Au secours, je manque de concentration !

concentration

Si être tête en l’air peut être une caractéristique adorable de la personnalité, celle-ci est rapidement problématique au quotidien. Car un manque de concentration est souvent synonyme de confusion, de difficulté d’apprentissage et même de perte de mémoire à court terme ! Heureusement, il existe des astuces pour rester concentré.e plus longtemps.

Performance mentale

La concentration est la capacité à se focaliser sur un seul objet tout en excluant de sa conscience tous éléments extérieurs à celui-ci. Fonction essentielle du cerveau, elle facilite la mémorisation, l’analyse, la compréhension ainsi que la mobilisation des autres capacités cognitives. Mais que se passe-t-il lorsqu’on manque de concentration ? Tout devient difficile ! Même les tâches les plus simples prennent plus de temps. Impossible de retenir ce que l’on entend ou ce qu’on lit. On devient incapable de faire une seule activité à la fois. Par exemple, on regarde la télévision tout en pensant à la journée de travail du lendemain. De plus, il n’est pas rare d’avoir des petites pertes de mémoire et de ne plus savoir ce que l’on était en train de faire. Avec à la clé, un sentiment permanent de confusion et une grande difficulté d’organiser ses pensées.

Vous avez déjà vécu les situations citées ? Alors vous avez peut-être des problèmes de concentration. Néanmoins, il est important de garder à l’esprit que celle-ci se traduit par un pic de performance mentale. Or le corps et le cerveau humain ne peuvent pas tourner à plein régime en permanence. Ils ont besoin de pause pour se régénérer. Ainsi, un.e enfant peut rester concentré.e quinze minutes, un.e adolescent.e, une demi-heure, et un.e adulte, environ une heure. Ensuite l’attention décline peu à peu, ce qui est complémentent normal. À l’inverse, on pourra parler de TDAH, trouble de l’attention et de l’hyperactivité, quand le manque de concentration s’associe à une impulsivité et à des actions irréfléchies.

Le mal de notre époque ?

Plusieurs facteurs peuvent expliquer un manque de concentration et notamment la fatigue. En effet, après une nuit trop courte, un repas trop copieux ou une soirée arrosée, impossible de rester concentré.e plus de dix minutes. L’organisme ne dispose pas assez d’énergie pour faire fonctionner le cerveau de façon optimale. Par ailleurs, l’anxiété joue un grand rôle dans ce phénomène car cette émotion négative très forte bloque toutes les autres capacités cognitives. Le cerveau se concentrant ainsi uniquement sur la gestion du stress.

Si aujourd’hui, les problèmes de concentration concernent une majorité de la population c’est parce qu’il existe une sur-sollicitation du monde extérieur. Entre les doubles écrans, les messages et les notifications, nos activités sont sans cesse interrompues. Toutes ces distractions auditives et visuelles perturbent notre attention. Enfin, double peine pour les femmes puisque la charge mentale constitue une véritable distraction cognitive. Difficile de rester concentrée lorsqu’on garde en tête la liste des tâches ménagères.

Une question d’entraînement

Mais que faire pour résoudre ce manque de concentration ? Tout d’abord, préparez-vous un espace de travail calme : dans une pièce dédiée avec la porte fermée et le téléphone en mode silencieux. Un casque anti-bruit ou avec de la musique peut également être envisagé. L’idée étant de s’isoler et de réduire les sollicitations extérieures.

Ensuite apprenez à faire le vide en vous avant de commencer une activité. Que ce soit par des exercices de respiration, de cohérence cardiaque ou de méditation. Il s’agit non seulement de s’ancrer dans le moment présent mais aussi de préparer son esprit à la concentration.

Qui dit performance, dit entraînement. La visualisation positive est un excellent moyen d’améliorer ses capacités cognitives. Fermez les yeux et imaginez-vous en train de travailler. Visualisez très précisément le déroulé de l’action et répétez la scène deux ou trois fois. Grâce à cet exercice, vous pourrez vous concentrer plus facilement car vous l’avez déjà fait dans votre esprit.

Et surtout prenez des pauses ! Toutes les heures, levez-vous, hydratez-vous ou préparez-vous une boisson chaude. Sans aller sur Instagram ! Ces cinq minutes de détente vont permettre à votre cerveau de souffler avant de reprendre son activité. Bon à savoir : pensez à activer un rappel pour prendre des pauses mais aussi changer d’activité. Cela vous évite de passer quatre heures sur la même tâche et d’être plus efficace.

Photo © Monstera

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi