4 huiles essentielles anti-stress

huiles essentielles anti-stress

Parfois le stress monte, monte jusqu’à ce qu’il se transforme en véritable panique. Le rythme cardiaque s’emballe, les maux de ventre commencent et les nuits sont toujours plus courtes. Alors comment apaiser son anxiété rapidement ? Grâce à des huiles essentielles anti-stress qui s’utilisent partout.

Faire redescendre la pression avec le petit grain bigarade

Parmi les huiles essentielles anti-stress, on retrouve celle de petit grain bigarade qui agit directement sur le système nerveux. En effet grâce à son action sédative, elle lutte contre la nervosité et l’agitation. Elle est aussi un léger antidépresseur et redonne joie de vivre et bonne humeur. De plus son odeur particulière d’agrumes et de fleur d’oranger facilite la relaxation et la détente.

Si on souhaite pouvoir l’utiliser à tout moment, on la dilue dans de l’huile végétale d’abricot ou d’amande douce pour obtenir une huile de massage. Ainsi, on applique cette dernière sur le chakra du plexus solaire pour être détendu.e toute la journée. Ou sur la face interne des poignets afin de la respirer cinq minutes en cas de coup de stress. À la maison, quelques gouttes d’huile essentielle de petit grain bigarade dans un bain favoriseront une relaxation absolue. Même chose pour une diffusion dans la pièce de vie. Bon à savoir : cette huile essentielle n’a pas de contre-indications particulières sauf pour les bébés et les femmes enceintes de moins de trois mois.

L’ylang-ylang pour apaiser les maux physiques

Qui dit stress, dit aussi palpitations, spasmes et maux de ventre. C’est pourquoi l’huile essentielle d’ylang-ylang est à avoir à portée de main en cas d’anxiété. Non seulement, elle régule le rythme cardiaque et la respiration mais elle est également hypotensive. C’est-à-dire qu’elle fait redescendre la tension artérielle. Sans oublier qu’elle possède des vertus antispasmodiques et calmantes.

Tout comme l’huile essentielle de petit grain bigarade, celle d’ylang-ylang peut se glisser dans une huile de massage ou un bain. Cependant, il est important de la diluer un peu plus ou de diminuer les quantités car elle peut-être irritante pour la peau. Idem dans le cas d’une diffusion, il est conseillé de la mélanger à d’autres huiles essentielles, telles que la bergamote, pour éviter un surdosage et des maux de tête.

Mieux dormir avec la lavande

Difficile de parler des huiles essentielles anti-stress sans évoquer celle de lavande vraie dite officinale. Effectivement, décontractant musculaire naturel, elle possède aussi des vertus calmantes et sédatives. Résultat, l’esprit et le corps sont détendus, relâchés et prêts à s’endormir. Par ailleurs, son action antalgique soulage les migraines et les douleurs aux cervicales liées au stress.

Pour un sommeil réparateur, on diffuse l’huile essentielle de lavande dans la chambre quelques minutes avant d’aller se coucher. Ou on verse deux ou trois gouttes directement sur son oreiller. Il est également possible de la diluer dans de l’huile végétale de pépins de raisin et de l’appliquer sur le plexus solaire et les poignets. À noter qu’en cas d’asthme, il vaut mieux demander conseil à son médecin traitant avant de l’utiliser.

La camomille romaine pour lâcher-prise

C’est bien connu, le stress génère souvent un cercle vicieux qui mène à l’anxiété chronique. Apprendre à lâcher-prise est une façon d’en sortir. Et rien de mieux que l’huile essentielle de camomille romaine pour y parvenir. En effet, elle rééquilibre le système nerveux, calme les angoisses et dénoue les tensions. Très douce, elle est parfaite en cas de choc émotionnel car elle aide à positiver et à avancer.

Diluée dans de l’huile végétale d’abricot ou de tournesol, elle s’applique sur le plexus solaire ou sur la face interne des poignets. Par contre comme elle est plutôt coûteuse, il est plus intéressant de verser quelques gouttes sur un mouchoir ou de la sentir directement au flacon plutôt que d’utiliser un diffuseur.

Tout comme les huiles végétales, les huiles essentielles sont d’excellents remèdes naturels. Cependant, leur utilisation comporte parfois plusieurs contre-indications. C’est le cas pour les femmes enceintes, allaitantes ou sous traitement médicamenteux lourd. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre sage-femme ou de votre médecin traitant.

Photo © Mikhail Nilov

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi